Sénégal, ton tourisme fout le camp!

Tourisme au Sénégal : Le crash

goree-senegal.jpg

Le décollage tant attendu du secteur du tourisme au Sénégal n’est pas pour demain. Pire, les statistiques du mois du début de l’année qui correspond à la haute saison touristique renvoient une chute drastique du nombre de visiteurs, comparé à la même période de 2012.

78 652 visiteurs, c’est le chiffre enregistré en janvier 2012 à l’entrée à l’aéroport Léopold Sedar Senghor(LSD). En janvier 2013, ce chiffre est tombé à 51 602  visiteurs (statistiques officielles de la DPEE). Entre les résidents, les non-résidents (-35,8%) et les visiteurs en transit, le total des entrées répertoriées en janvier 2013 affiche une chute de -34,4% par rapport à la même période de 2012.  Le pourcentage déterminant, ici, reste bien sûr celui de -35,8% correspondant à la baisse de la fréquentation des non-résidents pour tourisme d’affaires, de loisirs, ou autres.

Sur ces motifs de visites, justement, les tendances sont éloquentes. Les seules entrées pour raisons de conférences ont affiché une variation positive de 2,00% tandis que les entrées pour raisons de loisirs ont chuté de -46,3% ; pour raisons d’affaires de -17,4% ; pour raisons de famille de -21,9% ; etc…

La répartition des entrées des touristes par types d’hébergement est encore plus parlante, avec une fréquentation au niveau des hôtels qui est passée de 28 906 touristes en janvier 2012 à 17 348 touristes en janvier 2013 soi une chute de -40,0% ; Au niveau des résidences ce n’est pas mieux avec -57,3% ; les campements enregistrent -62,4% soi une baisse cumulée hôtels-para-hôtels de -42,0%.

En termes de marchés, les français qui représentent le principal marché émetteur du Sénégal  affichent -48,5% de visiteurs tandis que le marché belge recule de -36,7%. Les italiens font la fine bouche avec -37,1% alors que les américains (-26,3%) ; les espagnols (-14,8%) ; même les maures (-22,6%) ; les ivoiriens (-8,5%) suivent la même tendance.

En somme, il est venu 35,8% de moins de touristes au Sénégal entre 2012 et 2013. Si les mois de Janvier et février 2012 qui avaient correspondu à la période électorale avaient fortement impacté les entrées de touristes au Sénégal (-3,9%), un an après, la baisse de la désaffectation de la destination semble ainsi se confirmer. De quoi susciter moult inquiétudes quand à la politique annoncée par le gouvernement, quand on sait que la chute drastique des flux touristiques intervient notamment en Haute Saison (de novembre à avril ) qui est la période la mieux vendue, alors que la Basse Saison (de mai à octobre) est la période où certains des établissements touristiques, surtout de loisirs, ferment.

Au-delà  de ce phénomène de saisonnalité qui constitue le principal indicateur de performance au niveau de l’exploitation hôtelière, il conviendrait cependant de s’interroger sur le taux d’occupation (rapport entre le nombre de chambres louées et le nombre de chambres disponibles).

Visiblement, la taxe (de promotion) touristique qui est passée de 600 FCfa en 1998 à 1000 FCfa en décembre 2011, censée alimenter le budget de promotion touristique n’a encore eu aucun effet sur celle-ci.

De même, il n’y a encore aucune visibilité sur la stratégie de développement du secteur que le gouvernement actuel compte dérouler.

Malick NDAW 

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Tisserand Annie dit :

    Quel dommage ! Je suis née dans ce pays et je l’aime ce Sénégal… Je souhaite que le tourisme reparte.

  2. BRIGITTE dit :

    Ne pas oublier la crise qui sévit notamment en France, pays en récession et dans les pays voisins également, d’une part et d’autre part les différents conflits de ce début d’année 2013 n’ont certainement pas contribué à faire affluer les touristes européens vers l’Afrique.
    Certes il y a à balayer devant votre porte (dans tous les sens de l’expression!!!) mais tout n’est pas là.

  3. jlatouche dit :

    7 annees au senegal fini pour nous les musulmans ont reusi anous degouter

  4. doussal dit :

    c’est vrai que c’est dommage mais qu efait l’etat senegalais sur les taxes d’aeroport maintenant un visa et puis quoi encore
    la proprete des plages , les senegalais qui son t desagreable ,qui nous disent tout les jours ici tu n’est pas chez toi casse toi on peu vivre sans vous
    comment a entendre et voir toutes ces saletees vous avez envies de revenir
    je suis au senegal depuis un certain temps et celal 7 mois l’anneecela ce degrade plus de plage l’etat parle mais ne fait rien comment vendre a des touristes des plages de sable fin alors qu’il ny a plus de plage
    il est certain que la crise en france et aussi dans d’autre pays est bien installee et je pense pour un moment
    mais je pense qu’il faut que l’etat se pose de bonne questions pourquoi les pays comme le maroc arrive et pas nous
    b
    illet d’avion trop cher corruption saletee…………………..et en plus le visa a venir

  5. déhelle.debelval dit :

    taxe d’aéroport trop élevée + visa dont on ne sait actuellement rien de précis même en téléphonant à l’ambassade et le reste … comment voulez-vous que le tourisme dans ce superbe et attachant pays reparte ? Dommage ! mais j’y retournerai quand même l’hiver prochain !

  6. Pierre dit :

    Hé Ben moi c’est une année différente, j’y suis allé 4 fois en 1 an ! Et je suis toujours heureux de trainer mes bottes dans ce pays d’adoption depuis 18 ans (ce doit être ma majorité sénégalaise …! Smile.
    Je n’oublie jamais que je ne suis pas chez moi et je me fais tout petit et ça se passe toujours merveilleusement bien.
    Mon sentiment est mieux vaut moins de touristes affamés par les tchagas, l’alcool débridé accompagnés de fumettes et de rails de coke …Dans des stations banabassés et antiquairisés
    Mais
    Plus de touristes humbles, intégrés et participatifs.
    Tout finira par retrouver un équilibre !
    Gorgui Pierre

  7. fitoussi dit :

    5 ans au Sénégal.. et de nombreux amis là bas… mais chaque année j’ai vu le Sénégal se détériorer…
    la saleté.. la corruption à tous les niveaux et partout, des prix qui flambent ( plus chers qu’en Europe pour les locations ou les restos ) aucune initiative pour le tourisme et je ne parle pas des problèmes de coupures de courant et d’eau !!! sans parler de la saison des pluies !!! et enfin une terranga qui se meurt.. les anciens étaient très gentils et on avaient plaisir à vivre avec eux.. aujourd’hui un certain nombre de « jeunes  » se conduisent comme ces bandes en France.. arrogants et insultants les « étrangers ». ( j’ai été pris à partie 4 fois en 2 mois par ce type d’individus)
    conclusion .. j’ai décidé de vivre au Maroc et de ne plus retourner voir mes amis qu’une fois par an ..
    juste une dernière chose je suis fiancé a une Sénégalaise et j’avais des affaires au Sénégal !!dommage

  8. Nabou Diop dit :

    moi je pense qu’il faudrait bien reflechir,à savoir le pourquoi du manque de touristes,si ces touristes n’ont plus assez d’argent pour venir au Sénégal,on parle de grise mondiale,alors au SENEGAL de trouver ce qui est bon et utile pour son pays,est le tourisme qui fait marcher l’economie du Sénégal?où autres choses,C’est aux dirigeants de penser et trouver les solutions liés aux problemes réels de la population sénégalaise.à MEDITER.

  9. Nabou Diop dit :

    moi je pense qu’il faudrait bien reflechir,à savoir le pourquoi du manque de touristes,si ces touristes n’ont plus assez d’argent pour venir au Sénégal,on parle de grise mondiale,alors au SENEGAL de trouver ce qui est bon et utile pour son pays,est le tourisme qui fait marcher l’economie du Sénégal?où autres choses,C’est aux dirigeants de penser et trouver les solutions liés aux problemes réels de la population sénégalaise.à MEDITER.

%d blogueurs aiment cette page :