Le Gamou a tué

ACCIDENTS SUR LES ROUTES DU GAMOU

Deux morts et 70 blessés

accident_gamou.jpg

Les routes du Gamou, édition 2013 ont fait deux (2) morts et 70 blessés. Les deux victimes qui étaient tous à bord d’une motocyclette ont perdu la vie dans une collusion entre la moto qui les transportait et un car «ndiga-ndiaye» à hauteur de la SOCOCIM.

La 111e du Gamou de Tivaouane, commémorant la naissance du Prophète Mohamad (PSL)  a vécu. L’heure est, maintenant, au bilan. Selon le Bureau informations et relations publiques de la brigade nationale des sapeurs pompiers, à l’occasion du Gamou 2013, les accidents de la circulation ont couté la vie à deux (2) personnes (à bord d’une moto) et 70 autres s’en sont sorties avec des blessures.

Interrogé par nos confrères de la RFM hier, jeudi 24 janvier 2013, le lieutenant-colonel Mayet Konaté, responsable de ce bureau, a expliqué que les deux pertes en vies humaines ont été enregistrées lors d’une collusion entre la motocyclette qui les transportait et un car «ndiaga-ndiaye» à hauteur de la SOCOCIM. «Nous avons dénombré 272 victimes dont 70 assistés et deux corps sans vie. Ces deux corps sans vie ont été enregistrés à hauteur de l’usine de la SOCOCIM. Il s’agit d’une collusion entre un véhicule «ndiaga-ndiaye» et une motocyclette. Malheureusement les victimes sont les deux personnes qui étaient à bord de la moto. C’est ce qui nous a valu ces deux cas de décès», a-t-il affirmé.

Cependant, a précisé le lieutenant-colonel Mayet Konaté,  le Gamou 2013 a enregistré moins d’accidents par rapport à l’édition précédente (2012). Aussi le nombre de victimes est inférieur comparé à l’année dernière. «L’année dernière, à pareil moment on était à 49 sorties dans la circulation. Ce qui veut dire que cette année, on est en nette régression puisque nous en sommes à 38 interventions. Pour le nombre de victimes aussi, l’année dernière nous étions à 189 victimes dont 189 cas de blessés. Les deux cas de décès qu’on a eu l’année dernière, c’était lors d’un incendie qu’il y a eu à Mboro. Ce qui fait aussi que le nombre de blessés a largement diminué cette année. Donc entre 70 et 189 blessés, il y un décalage important», a-t-il noté.

Toutefois, le patron du Bureau informations et relations publiques de la brigade nationale des sapeurs pompiers a souligné qu’il y a eu «beaucoup plus de cas de d’accidents ici à l’intérieur de la ville, mais généralement c’est des cas bénins. Nous en avons enregistré 36 qui ont engendrés pratiquement chacun des victimes. J’en profite aussi pour conseiller aux chauffeurs de toujours respecter le Code de la route», a-t-il suggéré.

La police également n’a pas chaumé. Du 20 au 23 janvier, les flics ont arrêté plus de 100 personnes pour divers délits. La police nationale avait déployé sur le terrain plus de 800 agents environs pour assurer la sécurité des fidèles pour le Gamou 2013 dans la cité religieuse de Tivaouane.

Ibrahima DIALLO

Vous aimerez aussi...