Déclin sans précédent à Saly

Saly Portudal : l’enfer d’un paradis touristique
2_saly

“Saly Portudal : l’enfer d’un paradis touristique”, titre le nouveau quotidien Kotch qui relève ‘’un nombre de visiteurs qui baissent chaque année, une érosion côtière dangereuse, une destruction du poumon vert du village, un bras de fer qui ne dit pas son nom avec la nouvelle mairie de Saly Portudal, une spéculation nébuleuse’’.
‘’Autant de problèmes’’ qui, selon le journal, ‘’consacrent l’échec d’une station qui semble amorcer un déclin sans précédent dans l’histoire du tourisme balnéaire au Sénégal’’.
APS.SN

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. patrice dit :

    ce n’est pas avec des articles comme ceux ci que les touristes vont avoir envie de venir à Saly. Heureusement que cette région n’est pas que cela !!!! les sénégalais ne sont pas que des prostitués ni que des voleurs. voir certains quartiers de Marseille ou Paris

  2. maurie dit :

    je trouve votre commentaire dégradant pour le sénégal, pour les sénégalais !
    des prostituées il y en a partout mais parfois ils ont la même couleur et on ne les voit pas . Plutot que de jeter la pierre à toutes les prostituées si on parlait des mecs qui prennent un avion pour se faire sucer … si on parlait de tous ces français qui ont une queue à la place du cerveau . Le commerce n’est fonction de la demande, je tiens à le rappeler
    Saly est une ville touristique mais surtout un endroit en toute sécurité d’où l’on peut partir pour visiter un pays qui est superbe
    des gens comme vous devriez avoir honte d’écrire tous ces articles
    je n’ai rien lu qui soit positif … alors partez allez en Thailande, on n’attend que vous !!

  3. hule dit :

    bonjour ; à bobigny , en france , le prefet christian lambert , fait expulser des sénégalais , femmes et enfants , pour l’ordre publique
    même chose au sénégal , le prefet mouhamadou dia , ecarte les senegalais de saly , pour l’ordre publique
    c’est’y pas beau ça ????
    2 préfets qui font le même boulot

  4. gratiollet jean-marc dit :

    Je reviens juste du Sénégal, et il se trouve que j’ai fait entre autre le choix de rencontrer les fameux « voleurs et autres abuseurs » décrits par certains blaireaux qui pensent que découvrir un pays c’est surtout ne pas se mélanger et poser son cul sur un relax et critiquer ces vilains blacks qui ne pensent qu’à nous arnaquer… des hôtels qui marquent la zone d’apartheid avec les habitants du quartier des pêcheurs ,les plages sont publiques mais les enfants sont chassés de l’eau dès qu’il s’approchent un peu trop des petits blancs (mes enfants allaient taper le ballon avec les gamins de ce quartier juste à proximité de nos bôs hotels…Peut-être devrait on s’interroger sur ceux qui échappent à l’économie du tourisme sur place,gérée par quelques grandes chaines dont Nouvelles Frontières(qui n’a peur de rien) ,avec le slogan indécent du »partage des cultures » alors qu’il est strictement « déconseillé » de s’approcher des locaux et que les guides indépendants (les meilleurs) sont harcelés dès qu’ils détournent les touristes des excursions officielles des clubs (3 fois plus chères)…Allez faire un tour sur la place en terre battue avec le baobab en bordure, demandez à parler à Dili(l’homme tranquille en wolof)et vous aurez moins le gout amer de vacances frileuses pour touristes formatés….

  5. COULIMACHI dit :

    C’est facile d’accuser nouvelles frontières ou fram.Mais ils sont les garants de la sécurité de leurs clients.Payer une excursion deux fois son prix,c’est mieux que de ne pas faire d’excursion du tout ou de tomber dans les griffes des proxénètes qui vous attirent dans des jolis pièges et vous font racketter par les services de sécurité sous la menace de vous dénoncer comme touristes sexuels.Les proxénètes de la plage du marlin qui crient à l’image du sénégal dégradée par ces salauds de touristes qui ne veulent même pas des rapports tarifés;même pas utiliser les services des racolo-proxo (dont peu sont originaires de saly).Et qui pourtant voudraient avoir des contacts normaux avec les habitants.

%d blogueurs aiment cette page :