Homosexualité interdite

Cinq personnes qui étaient en garde en vue à Dakar dans le cadre d’une enquête sur un mariage homosexuel présumé au Sénégal ont été libérées jeudi, a-t-on appris auprès de la police.

homo

"Il y avait bien cinq personnes (en garde à vue), elles ont toutes été libérées" mercredi soir, a déclaré à l’AFP une source de la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire), confirmant des informations rapportées par des médias sénégalais.

Parmi ces personnes figure un ressortissant français, a-t-on confirmé de même source.

Cette libération "ne veut pas dire qu’on ne leur reproche rien. Ce n’est qu’une partie (de l’enquête), la procédure suit son cours", a-t-elle ajouté, confirmant par ailleurs que d’autres personnes étaient recherchées dans le cadre de l’enquête.

Aucune indication n’était disponible sur leur nombre. Le Soleil a fait état jeudi de "fugitifs qui sont activement recherchés", dont "les plus importants (sont) un Ghanéen, un Ivoirien et deux Sénégalais".

"La plupart de ces personnes soupçonnées de s’adonner à l’homosexualité se serraient terrées dans un pays voisin du Sénégal", ajoute ce journal.

Mardi, un responsable de la police avait affirmé à l’AFP que les personnes interpellées étaient interrogées pour des faits "d’outrage à la pudeur et de mariage contre-nature."

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Finlay - Here dit :

    oulala! je n’avais jamais pense que le Sénégal est si democratique! c’ets un peu etonnent pour moi! meme je n’ai lu rien de ce qu’il y a si beaucoup des homosexuels là… tres interessant!

%d blogueurs aiment cette page :