LA CBAO REFINANCE SEN’EAU

La CBAO promet 15 M$ à la Sen’Eau pour améliorer les services d’eau potable

Deux ans à peine après le début de ses opérations, la Sen’Eau, la société responsable de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au Sénégal reçoit une promesse de financement. La Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (CBAO) mobilisera 10 milliards de francs CFA (15 millions d’euros) pour renforcer l’efficacité opérationnelle de la Sen’Eau.

La convention de financement entre la Sen’Eau, la société responsable de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au Sénégal et la Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (CBAO) a été signée le 30 novembre 2021. Selon l’accord, la filiale du groupe financier marocain Attijariwafa bank mobilisera 10 milliards de francs CFA (plus de 15 millions d’euros) en 12 ans pour soutenir les activités de la compagnie de service public.

Depuis le début de ses opérations le 1er janvier 2020, la Sen’Eau a distribué 300 millions de m3 d’eau à travers 11 régions du Sénégal, avec comme premier partenaire technique le groupe français Suez qui détient 45 % des parts dans la Société. Les 55 % restants sont répartis entre l’État sénégalais (24 %), les partenaires sénégalais (20 %) et les salariés opérant dans le secteur de l’eau au Sénégal (11 %). Avec le financement de la CBAO, la Sen’Eau devrait évoluer vers son objectif qui est la couverture universelle à l’eau potable dans sa zone d’intervention géographique. Une série de projets sont prévus.

La Sen’Eau procédera au renouvellement des canalisations, des branchements, des équipements électromécaniques, etc. Pour garantir l’excellence de son service, un nouveau logiciel client ainsi que des outils de supervision intelligents du réseau et de la production seront développés. « Notre plan d’action regroupe d’autres priorités à savoir la performance durable, la réduction de l’empreinte énergétique et environnementale, la création d’un centre d’excellence et de l’innovation et l’amélioration des conditions logistiques de travail », indique la Sen’Eau.

Avant le 1er janvier 2020, l’exploitation et la distribution de l’eau au Sénégal étaient assurées par la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones). L’entreprise gère désormais le patrimoine de l’hydraulique urbaine, contrôle la qualité de l’exploitation de l’eau et sensibilise le public. La compagnie publique joue également le rôle de maître d’ouvrage pour plusieurs projets d’approvisionnement en eau potable en cours au Sénégal.

Le financement de la CBAO devrait également servir à l’exploitation, par la Sen’Eau, des installations hydrauliques qui seront prochainement mises en service dans ce pays peuplé de 16,74 millions de personnes selon les estimations de la Banque mondiale en 2020.

Inès Magoum/afrik21.africa

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    COMPOSITION DES PARTS DE SEN’EAU :
    45 % des parts à Suez
    24% des parts à l’Etat Sénégalais
    20% des parts aux partenaires Sénégalais
    11 % aux salariés du Secteur de l’Eau au Sénégal (on appelle çà : La Participation)
    PARTAGE DES 10 MILLIARDS DE FCFA DE LA CBAO :
    => 100% des 10 milliards de fcfa de la CBAO à l’Etat Sénégalais qui partiront dans les poches des guignols corrompus-bras cassés à rien foutre, comme d’habitude Tandis que la Région de Fatick-Fimela au Siné-Saloum entrera dans sa 7ème année sans Eau, comme tant d’autres régions, villes ou quartiers au Sénégal… Merci qui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :