LE ROYAUME UNI INVESTIT EN AFRIQUE

le Royaume-Uni injecte 320 millions dollars dans 3 pays dont le Sénégal

La banque d’investissement britannique, CDC Group, injecte 320 millions de dollars dans trois pays africains : le Sénégal, l’Egypte et le Somaliland

L’Afrique est incontestablement devenue le champ de bataille des puissances occidentales qui s’y livrent une guerre diplomatique sans merci avec l’unique objectif de contrer la Chine mais aussi la Russie qui, ces dernières années, ont renforcé leurs partenariats économiques et militaires avec des gouvernements africains.

Ainsi, pour ne pas perdre son influence sur ce continent qui, d’ici quelques années, pourrait bien nourrir le reste de la planète en raison de ses énormes ressources naturelles, la Grande-Bretagne s’invite dans cette guerre et entend tenir tête à Pékin. C’est du moins l’information obtenue par Lecourrier-du-soir.com ce 19 octobre du média The Africa Report.

En effet, à en croire cette source, la branche d’investissement du gouvernement britannique, plus connue sous l’acronyme CDC, a décidé d’injecter des centaines de millions de dollars en Afrique. Le montant est précisé par la source qui parle de 320 millions de dollars.

Mais, à quoi servira ce pognon de dingue? A en croire la source, cet argent servira a financer trois ports : à Dakar au Sénégal, à Sokhna en Egypte et à Berbera, ville portuaire qui se trouve dans l’Etat non reconnu de Somaliland. La source ajoute que 400 millions de dollars iront vers les ports secs et les opérations logistiques.

Rappelons que l’entrée en action de la Grande-Bretagne intervient dans un climat de Guerre Froide entre l’Occident, la Russie et la Chine en Afrique. D’ailleurs, depuis le 18 août 2020, date à laquelle l’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), a été évincé du pouvoir, les relations entre la France et la junte militaire malienne sont très tendues.

Paris ne veut surtout pas entendre parler d’un déploiement de mercenaires russes au Mali, tandis que Bamako, en brandissant sa pleine souveraineté, estime avoir le droit de coopérer avec n’importe quelle puissance étrangère.

Cheikh Dieng – lecourrier-du-soir.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *