DÉSORMAIS AU FINISH

Greve des transporteurs : Prés de 70% de la production nationale perdus

La grève des transporteurs entamée depuis hier mercredi 1er décembre est loin d’être fini. En effet, le responsable du Syndicat des transporteurs a décrété un nouveau mot d’ordre de grève qui est cette fois illimité.

Ce mouvement d’humeur des transporteurs, loin d’être anodin, a un fort impact sur l’économie nationale. A en croire l’économiste Maissa Babou, la perte est énorme, mais reste « difficilement à calculer en une journée ».

« D’une part, le chiffre d’affaires de plus de 20.000 voitures de transport public est perdu. D’autres part, presque 70% de la production nationale est perdue. Et sur beaucoup de marchés, le chiffre d’affaire des ambulants est en baisse drastique, parce que les clients ne peuvent pas se déplacer », a ajouté M. Babou dans L’AS.

En plus de cela, poursuit-il, beaucoup de commerçant ont fermé leurs boutiques. Fiscalement, il estime que « d’énorme pertes sont à déplorer puisque les voitures qui sont en grève des taxes ».

Par conséquent, il s’agit d’une « véritable crise économique. Pour le moment, il reste difficile de chiffrer les pertes. Donc, il faut être prudent. J’ai avance 70% parce que certains services sont au ralenti. Economiquement, fiscalement, et commercialement, c’est une perte énorme. Ce sera difficile de la calculer en une journée, rapporte L’As.

Ibrahima Dieng / senenews.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Macky sall et ses sinistres-ministres n’ont rien à foutre des grèves des transporteurs ou des enseignants… çà ne les touchent pas…
    Ils sont trop occupés à dépenser les emprunts qu’ils laisseront derrière eux à leurs départs du pouvoir, trop occupés à détourner toutes les aides internationales au développement ou humanitaires, trop occupés à rouler dans leurs flottes de 4X4 rutilants flambants neufs qui coûtent un pognon fou, tout en croyant qu’ils font de la bonne gouvernance pour le pays, alors qu’ils sont de véritables incapables et incompétents à gouverner un pays…
    => Dans les grèves au Sénégal : Il n’y a que le peuple Sénégalais qui trinque
    Ces imbéciles de transporteurs et d’enseignants se trompent de cibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :