CE QUI EST TRÈS EN RETARD AU SENEGAL

Qualité de vie au Sénégal : « L’emploi, la santé et la protection de la nature sont les secteurs largement en retard

Le débat sur la pauvreté au Sénégal animé ces derniers jours ne va, visiblement pas prendre fin si on se base sur le rapport sur la qualité de vie au Sénégal du Bureau de prospective économique. S’inscrivant dans un cadre comparatif et analytique, le Bureau de prospective économique décline dans ce rapport, les secteurs qui, depuis 2011, sont dans un schéma moins évolutif même si d’autres sont aujourd’hui, dans une phase progressive.

Considérant que la promotion de la qualité de vie reste importante dans une perspective d’émergence, le BPE pointera l’emploi, la santé et l’environnement à travers notamment la protection de la nature qui restent aujourd’hui problématiques. Entre 2011 et 2019, l’emploi s’est retrouvé dans une phase évolutive de -37% et a contribué dans la qualité de vie à -0,12%. Pour l’environnement, selon le tableau décliné par le Bureau de prospective économique, le pourcentage reste faible avec -30% entre 2011 et 2019 sans oublier la santé qui, étant un facteur important de mesure de développement, se trouve aux environs de 19% avec 0,43% de contribution sur la qualité de vie au sénégal. L’éducation, le logement et l’assainissement sont aussi, à améliorer.

Ce qui prouve que le pays doit fortement améliorer ses programmes publics dans ces domaines, même si, les secteurs des infrastructures, de la sécurité des personnes et des biens, de la protection sociale, du genre sont encourageants.

dakaractu.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *