MINISTRE DU TOURISME CHAMPION DU MONDE !

Vol inaugural d’Air Sénégal sur Washington : Le passeport de Alioune Sarr retarde le voyage

Si les retards dans les dessertes de la compagnie Air Sénégal S.A ne sont plus quelque chose d’extraordinaire, celui du vol inaugural de la liaison américaine a beaucoup fait ricaner les passagers à bord.

Selon des sources de Walf Quotidien établies aux Usa, l’avion n’avait finalement pas quitté Dakar à l’heure indiquée. La faute : le ministre en charge des Transports aériens et du Tourisme, Alioune Sarr était arrivé à l’aéroport sans son passeport. Et même sans son ordre de mission, soufflent certaines sources dans la délégation.

Ce qui, entre autres, n’a pas manqué, d’avoir une incidence sur le décollage de l’avion, le journal. Des sources proches du ministre confirment qu’il était arrivé à l’aéroport internationale Blaise Diagne de Diass (Aibd) “bien avant minuit alors que le vol était prévu pour 01 heure 30 et que s’il y a retard, ce n’est pas lui le responsable. Une thèse que nous n’avons pas pu vérifier auprès du transporteur Air Sénégal où le chargé des relations presse dit n’avoir “aucune information” sur cet incident.

Maimouna SANÉ/senego.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Gourgui dit :

    Les pieds nickelés Sénégalais… mort de rire.

  2. Reginald GROUX dit :

    Vol Air Sénégal du 5/09 à destination de Marseille : trois heures de retard, aucune explication, aucun service, et tous les passagers parqués tout ce temps-là dans une pièce du rez de chaussée qui comprenait en tout et pour tout cinq sièges. Naturellement, trois cent passagers qui ont juré qu’ils ne prendraient plus jamais cette compagnie de bras cassés…

  3. Bernard dit :

    A force de lire mes commentaires, vous avez compris que je suis tombé amoureux du Sénégal.
    Donc, lorsque je vais dans un resto de M’Bour, je ne fais pas de remarque sur le manque d’hygiène, sur le service souriant mais inefficace, sur les erreurs de l’addition, sur le bruit ambiant, etc. Cela fait partie du pays.
    Mais si je prends un avion, ce n’est plus la même chose. En partant du hub international de l’AIBD, je compare avec les autres structures qui se nomment aussi international ! Ce n’est pas un aéroport local sénégalais, c’est un international et ce n’est pas moi qui le dis ! Alors, je suis en droit d’être critique comme pour Orly ou Bruxelles.
    Ainsi, mes remarques sur l’AIBD rejoignent celles qui figurent tous les jours sur le blog.
    Quant à Air Sénégal = joker !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :