LES ARTISANS DU BOIS EN DIFFICULTÉ

Le cri d’alarme des artisans du bois en difficulté à cause de la crise sanitaire

Les artisans du bois sont en difficulté à cause du Covid-19 et de la cherté des matières premières. Ils ont mis sur pied une plateforme pour recueillir les complaintes des menuisiers ébénistes. Certains attendent toujours leur part de l’aide octroyée par l’État pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire.
Dans une des ruelles du populaire quartier de la Médina à Dakar, Badou, menuisier de profession, travaille à la finition d’une armoire en bois. Une armoire qu’il s’applique à parfaire malgré le prix dérisoire pour lequel il compte la céder.
« Le coronavirus, nous fait perdre beaucoup d’argent. Avant une armoire comme celle-ci, elle était en vente pour 350 000 francs CFA, maintenant je pourrais la vendre peut-être 250 000 ou 275 000 francs. Au final on perd. »
Le coup du matériau, le bois principalement, est très cher depuis quelques mois. « Le bois maintenant est devenu très cher. Pour le bois que j’utilise, le prix a quasiment doublé », explique Badou le menuisier.
Ce constat général a poussé des ébénistes sénégalais à mettre sur pied une plateforme nationale regroupant les professionnels du bois. Face à la presse, ces membres craignent pour leur avenir et interpellent l’État.
« On est très fatigués, confie Lat Deguene Faye, maître artisan et secrétaire général de la plateforme. Nous vivons une situation très difficile. Le premier problème, c’est la cherté du bois, et que malheureusement ce marché est entre des mains de soi-disant sénégalais qui font ce qu’ils veulent et qui ne sont pas contrôlés par l’État du Sénégal. »
L’État du Sénégal avait débloqué un peu plus de 53 millions d’euros pour venir en aide aux artisans touchés par le Covid- 19. Certains annoncent n’avoir toujours rien perçu.
Birahim Touré/RFI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *