FOUTOIR DES CARTES D’ÉLECTEURS

Audit du fichier électoral : Les troublantes révélations sur les cartes d’électeurs non retirées

Les experts en charge de l’audit du fichier électoral font des révélations troublantes sur les cartes d’électeurs non encore retirées.
D’après le rapport de la Mission d’audit parcouru par Source A, « il n’y a aucun contrôle et aucune transparence sur ces cartes ».
Sur 184 795 cartes stockées après la Présidentielle de 2019, 141 516 sont toujours en souffrance au niveau des préfectures et sous-préfectures.
La région de Diourbel affiche un taux de retrait de 90% suivie de la région de Saint-Louis (87%), Dakar (79%) et Matam (78%).
Sédhiou, Kédougou, Zigunchor affichent un taux de retrait de plus de 70%, tandis que Thiès, Tamba, Louga et Fatick pointent à plus de 60%.
Pendant ce temps, Kaffrine et Kaolack affichent 50% au compteur. Alors que Kolda ferme la marche avec 40%.
Les experts recommandent de mettre en place un logiciel permettant de numériser le stock de cartes non distribuées et de garder la trace de celles déjà distribuées.
seneweb.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Le chaman dit :

    Je crains que ce manque d’organisation ne soit pas la faute du gouvernement et de son administration, peut-être la faute aux colonisateurs puisque au Sénégal il est hors de question de s’avouer une négligence quelquonque, et puis remettre l’expertise bien connue des 37 ministres et secrétaires d’état, alors là NON., Faut-il appeler les Turcs ou les Chinois pour gérer ça ?

  2. oyster dit :

    Finalement le stock de cartes non distribuées ne devraient pas poser de problèmes
    le jour du vote ,car chacun devrait contester le résultat ….

  3. Stephane dit :

    Ne connaissant pas le nombre de leurs enfants ,peuvent-ils faire un reproche à l’état -civil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :