LE DÉVELOPPEMENT SANS L’ÉTRANGER

Les Sénégalais pensent que le développement du pays doit se faire sur fonds propres (sondage)

Les Sénégalais pensent que le développement du pays doit se faire sur fonds propres (sondage)
La grande majorité (79%) des Sénégalais pensent que le développement du pays devrait être financé sur fonds propres, au lieu des prêts extérieurs, même si cela signifie davantage d’impôts et de taxes, selon les résultats de l’enquête Afrobarometer 2021.
Selon le rapport, plus de six Sénégalais sur 10 (63%) pensent que le gouvernement ne devrait autoriser que les entreprises nationales à commercialiser les biens de consommation, même si cela se traduit par moins de biens disponibles ou des prix plus élevés.
« La grande majorité (71%) des citoyens (sénégalais) soutiennent que, pour se développer, le pays devrait compter sur sa propre production et protéger les producteurs de la compétition étrangère », peut-on lire dans le rapport.
Par ailleurs, près du tiers (31%) des Sénégalais choisissent le modèle chinois comme le meilleur modèle de développement pour le futur du Sénégal, suivi des Etats-Unis d’Amérique (29%) et leur propre modèle (15%). La France (10%), ancienne puissance coloniale, n’arrive qu’en quatrième position dans le choix des Sénégalais.
Le modèle chinois a connu un « gain de 3 points de pourcentage depuis 2014, contre une perte de 4 points pour les Etats-Unis ». La France a vu son image de modèle de développement futur se dégradée, passant de 16% en 2014 à 10% en 2021. Toutefois, il émerge une frange de la population qui propose de se concentrer sur un modèle propre aux Sénégalais (5% en 2014 à 15% en 2021).
Lundi, 350 milliards de Fcfa ont été accordés au Sénégal par le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de la facilité de crédit. Vendredi dernier, déjà, le Sénégal avait reçu de la Banque mondiale près de 150 milliards FCFA.
Mais ce n’est pas encore fini, car, selon le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, 484 milliards FCFA sont attendus de la Banque mondiale au courant de l’année fiscale 2021.
pressafrik.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Claudine dit :

    Quels sont les Sénégalais qui paieront plus d’impôts : l’économie informelle ? qui représente 90 % de l’activité au Sénégal. C’est bien de souhaiter un développement autonome (vœu pieux) mais encore faut-il s’en donner les moyens et accepter d’avoir une économie normalisée et de payer des impôts et charges à tous les niveaux. Le pays est sous perfusion depuis, effectivement, trop longtemps (quels que soient les fournisseurs de capitaux) et tout le monde semble ramer pour que cela continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :