NOUVELLE FORÊT A OUAKAM

Journée mondiale de l’environnement : L’Ue inaugure la forêt urbaine de Dakar

L’ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Sénégal, Irène Mingasson, a procédé, ce samedi 5 juin, à l’inauguration de la première micro forêt urbaine de la ville de Dakar, située dans le quartier de Ouakam. La cérémonie s’est déroulée en présence de Soham El Wardini, maire de la ville de Dakar, et de M. Haidar el Ali, militant écologiste et ancien ministre de l’Environnement.
Cette mini forêt de 1 300 arbres, sur la corniche à Ouakam, s’inspire de la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki. Les forêts urbaines permettraient de capter 40 fois plus de carbone et pousseraient dix fois plus vite que les forêts conventionnelles en développant beaucoup plus vite la biodiversité.
Selon un communiqué de presse, en appui à l’initiative de l’association Ecolibri, l’objectif de cette action est de récupérer des espaces pollués et/ou encombrés de la capitale et de les transformer en «poumons verts». Ces espaces de verdures et de biodiversité, estime le document de l’Ue, permettront, à terme, de réduire la pollution, de stocker du carbone et d’améliorer les conditions de vie des habitants de la capitale.
L’événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’Environnement qui a pour thème cette année « la restauration des écosystèmes ». L’UE, à travers le Pacte vert et son engagement en faveur de l’environnement, de la biodiversité, de l’action climatique et d’une urbanisation durable, « accompagne les initiatives citoyennes et les pouvoirs publics dans la préservation de l’environnement », souligne le communiqué.
D’après les remarques, les dernières photos prises récemment depuis la station spatiale internationale par l’astronaute français, Thomas Pesquet, montrent à quel point la capitale sénégalaise et la presqu’île du Cap Vert manquent d’espaces verts.
«Nous sommes ici aujourd’hui pour célébrer l’environnement dans l’action. Cette plantation de micro-forêt urbaine, une première au Sénégal et sans doute aussi en Afrique, marque notre volonté et notre détermination. Aujourd’hui nous posons la première pierre, ou plutôt nous plantons le premier arbre, pour amorcer ce virage nécessaire et urgent de la transition écologique pour un futur plus vert, pour une ville plus agréable, pour des conditions de vie meilleures », a déclaré Mme Irène Mingasson.
«Les mouvements citoyens doivent poursuivre leurs efforts, car l’enjeu nous dépasse en tant qu’individus. Il s’agit de nos conditions de vie et de celles de nos enfants », a ajouté l’ambassadrice de l’Ue.
lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Ndiaye dit :

    Belle initative, mais si ce lieu n’est pas cloturé, comme tout endroit isolé et boisé ce sera un repaire de sdf, fous, voir meme d’agresseurs.
    Vaut mieux des maintenant y associer les services des agents ASP pour la surveillance et la sécurisation h24 du site. Et des lampes solaires.

  2. Ndiaye dit :

    Faut bien compenser toute cette m…de envoyée dans l’atmosphere depuis, au nom de la société de consommation et à la course à l’accumulatîon de biens..

    • oyster dit :

      et après ?
      un arbre ne cache pas toujours une foret !….
      la destruction massive de la foret en CASAMANCE fait craindre de la suite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :