3.000 MORTS SUR LES ROUTES

Accidents de la circulation : environ 3000 morts entre 2017 et 2020

Les accidents de la circulation ont causé environ 3000 morts au Sénégal entre 2017 et 2020, a révélé mercredi, le chef de la division sécurité routière de la Direction générale des transports routiers, Ousmane Ly.
’’Au Sénégal, malgré le développement et la qualité du réseau routier et autoroutiers, nous notons, depuis quelques temps, de plus en plus, dans nos routes, la recrudescence des accidents dont un grand nombre occasionne des pertes en vies humaines. Entre 2017 et 2020, on a enregistré environ 3000 décès’’, a-t-il dit.
Il s’agit d’un ’’bilan exorbitant’’ sur une population d’environ 17 millions d’habitants et dans un pays où le parc automobile avoisine les 650 000 véhicules, selon M. Ly.
Il a relevé qu’en 2020, malgré les mesures restrictives dans les transports, liées à la lutte contre la pandémie de Covid-19, près de 877 décès ont été enregistrés.
’’En 2019, on avait enregistré 745 décès. Donc, en valeur relative, on a noté une hausse de 17% entre 2019 et 2020, malgré la pandémie’’, a poursuivi Ousmane Ly qui prend part, à Saly-Portudal (Mbour, ouest) à un atelier de partage, de plaidoyer et de renforcement des capacités des autorités locales et administratives en matière de sécurité routière.
Cet atelier de deux jours (19-20 mai) est à l’initiative de Partners west Africa Sénégal à travers le projet ’’Sahel Road Safety Initiative’’ qui, selon sa coordonnatrice, Pr Adjaratou Wakha Aïdara Ndiaye, a contribué à lutter contre toutes formes d’insécurité routière au Sénégal.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les accidents de la circulation causent 1,35 millions de morts par an à travers le monde, dont 90% dans les pays à faibles revenus, notamment en Afrique, a rapporté le chef de la division sécurité routière qui rappelle que l’atelier se tient dans un contexte où la semaine mondiale de la sécurité routière instituée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU).
ADE/OID/APS

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Luc dit :

    Des véhicules hors d’âge et hors d’usage…
    Des contrôles techniques frauduleux…
    Des permis de conduire achetés…
    Des infrastructures en mauvais entretien…
    Voilà la recette pour un bon score de mortalité….

  2. Le chaman dit :

    Sans oublier Policiers et gendarmes archi corrompus, ils ne pensent qu’à arrondir leur maigres solde, du haut en bas de l’administration, tout est mis en œuvre pour que rien ne change, tous responsables de cette hécatombe. Un ou une dizaine de morts, c’est pas grave, car c’est Dieu qui les rappelle à lui,

  3. Stephane dit :

    Même le meilleur des chauffeurs Sénégalais ne peut s’empêcher de s’en remettre à Dieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :