LES EMPLOYÉS D’AUCHAN PARLENT

Pillages ciblés : Les travailleurs de Auchan parlent aux Sénégalais

Plus de 10 jours après les pillages et les incendies ayant ciblé les magasins Auchan, les travailleurs de cette grande surface française s’adressent aux Sénégalais. Tout en se gardant de parler des causes ayant abouti à ce ciblage, ces Sénégalais employés par Auchan veulent attirer l’attention de leurs compatriotes sur le fait qu’eux aussi sont des victimes du sentiment anti-français.
« Ce n’est pas la France qui a été attaquée lors de ces derniers événements. Ce sont nous les collaborateurs sénégalais et les partenaires sénégalais avec lesquels nous travaillons chaque jour », mentionnent les 1 730 employés de Auchan, à travers une déclaration.
D’après eux, Auchan a 600 fournisseurs sénégalais et 60% des produits commercialisés sont issus de la production locale. Certaines denrées tels que la viande, le poulet, l’huile et le poisson sont 100% sénégalais, contre 90% pour les légumes.
« Nous avons le devoir de vous dire que la présence d’enseignes comme Auchan et ses concurrents sur le marché sénégalais est aussi positive, en ce sens qu’elle contribue à créer des emplois », ajoutent-t-il.
Ils rappellent que pour beaucoup d’entre eux, c’est leur premier emploi. Ils ont également insisté sur le fait que Auchan permet d’avoir des prix bas et des produits de qualité pour les consommateurs.
seneweb.com

Vous aimerez aussi...

29 réponses

  1. Stephane dit :

    Et les milliards que la France donnent tous les ans à ce pays d’assistés pour le maintenir la tète hors de l’eau, ils ont pensés à les bruler ?

  2. Aziz dit :

    Et les pillages que les français ont faits pendant plusieurs décennies dans toutes l’Afrique ? Et ça continue !

    • Stephane dit :

      De quels pillages parlez-vous ? Si l’Afrique est si riche de ressources comment se fait-il que 60 ans après être devenus indépendants vous ne soyez pas en mesure d’en profiter et que vous êtes encore à rejeter votre incompétence sur le dos de la France ?

    • Glock dit :

      Affirmation éculée, pas l’ombre du début de commencement de la moindre preuve. Le c’est n’est pas notre faute etc

  3. Robert dit :

    Vraisemblablement, vous ne connaissez pas l’histoire
    “La France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts”, c’est la formule devenue le refrain du Général De Gaulle qui n’aura pas lésiné sur tous les moyens pour éliminer physiquement les dirigeants africains qui ont tenté de se libérer du joug de la métropole. Depuis 1963, 22 présidents africains ont été assassinés avec la complicité des services secrets français: le SDECE, la DGSE et la DST. Ce sont ces trois bras armés qui ont fomenté des coups d’États en Afrique en se servant des valets et traîtres nègres.

    Les crimes commis par les dirigeants français sont bien connus et consignés dans des livres écrits par des historiens, chercheurs, et les documentaires réalisés par des journalistes courageux . Répartition des rôles: Le Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) est chargé de la désinformation . La DGSE est le principal service secret vers l’étranger, qui a en charge le contrôle des « gouverneurs à la peau noire ». La DST (Direction de la Sécurité du Territoire) qui est supposée avoir son rayon d’action à l’intérieur de la France, agit aussi en Afrique. D’abord parce qu’il s’agit de protéger la France des dangers de l’immigration. Ensuite, la DST, qui est une police politique, fait la coopération avec l’ensemble des polices politiques de toutes les dictatures du monde. Après la DGSE, la DST et le SDECE, il y a la Direction du Renseignement Militaire, le poisson- pilote de l’armée qui fait la propagande de la France lors des conflits en Afrique. Tout cela a été bien ficelé depuis l’époque du général de Gaulle. De Gaulle a sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France. Pour quatre raisons : – La première, c’est le rang de la France à l’ONU avec un cortège d’États clients qui votent à sa suite ; – La deuxième, c’est l’accès aux matières premières stratégiques dont le pétrole, l’uranium, l’or, le bois, le cacao, etc ; – La troisième, c’est le financement de la vie politique française, à travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la vente des matières premières ; – La quatrième raison, c’est le rôle de la France comme sous-traitant des États-Unis auprès des pays d’Afrique. Donc, pour ces quatre raisons, la France a mis en place un système qui maintient ses anciennes colonies sous dépendance. Voilà les raisons pour lesquelles le sang continue à couler sur le continent noir, mamelle nourricière de la France .

    Au Cameroun : L’UPC, luttait pour obtenir l’indépendance. Um Nyobé, le leader et ses camarades ont été massacrés entre 1957 et 1970 dans un bain de sang et les bombardements au napalm qui ont fait entre 100.000 et 400.000 morts.

    Au Togo trois ans à peine après la proclamation de l’indépendance, Sylvanus Olympio, le premier président démocratiquement élu , est assassiné le 13 janvier 1963 par le sergent Étienne Eyadema à la tête d’une clique d’anciens soldats, après la guerre du Vietnam. Ils ont fait un coup d’État avec l’appui de l’officier français qui était chargé de la sécurité du président Olympio. Après avoir passé plus de quarante ans au pouvoir, Étienne Eyadema, décédé en 2005, a été remplacé par son fils Faure Eyadema avec l’appui de la France.

    En Centrafrique, il y avait un homme d’État prometteur, Barthélemy Boganda qui a été tué dans un accident d’avion le 29 mars 1959, entre Berberati et Bangui, alors qu’il était en campagne à l’intérieur de son pays. Abel Goumba, médecin diplômé d’outre-mer, ministre d’État et président du Conseil de gouvernement, est chargé de l’intérim. David Dacko, jeune instituteur et héritier spirituel de Barthélemy Boganda , avec l’appui des milieux français de Bangui, réussit à écarter Abel Goumba de la succession. Le chef d’état major le colonel Jean Bedel Bokassa est propulsé au pouvoir le 1er janvier 1966 avec la bénédiction de la France qui profite pour ériger le pays en Empire et piller les ressources centrafricaines. La suite ? Bokassa tombe et meurt dans la misère.

    Aux Comores , deux chefs d’État ont été assassinés et deux autres ont été déposés par le mercenaire Bob Denard. Au Niger , dès que Hamani Diori a voulu vendre son uranium à un autre pays autre que la France , il a été déposé par un coup d’État tat militaire au cours duquel il perdit la vie.

    Au Gabon, Léon M’ba est réinstallé le 19 février 1964 par les parachutistes français à la présidence. Le président démissionne de son poste pour marquer sa réprobation. Le diplomate Germain M’ba dénonce cette attitude néocolonialiste de la France. Il devient le paria de la communauté officielle franco-africaine. Il se réfugie d’abord à Brazzaville d’où il est expulsé peu après par les hommes dépendant des services de Jacques Foccart. Il s’installe à Kinshasa, où il est emprisonné pendant un mois. Rentrant du cinéma, Germain M’ba est finalement abattu à l’entrée de sa résidence à Libreville le 18 Septembre 1971. Sa femme et sa fille sont blessées. Son cadavre disparaît. Et depuis, rien sur cette rocambolesque affaire.

    Toujours des pans d’ombres sur la longue liste des 22 présidents africains qui ont été cruellement assassinés étant au pouvoir depuis 1963 et dont voici les noms:

    1-Juvénal Habyarimana, président de la rép. du Rwanda En 1994

    2-Samuel-Kanyon Doe, président de la rép. de Liberia En 1989

    3-Laurent-Désiré Kabila,président de la rép. du Congo-Kinshasa En 2001

    4-Ibrahim Barré-Maïnassara, président de la rép. du Niger En 1999

    5-Mouammar khadafi, président de la rep du Libye en 2011

    6-Ahmed Abdallah, président de la rép. des Comores en 1989

    7-João Bernardo Vieira, president de Guinee-Bissau en 2009

    8-Melchior Ndadayé, président de la rép. du Burundi en 1993

    9-Cyprien Ntaryamira, président de la rép. du Burundi en 1994

    10-Thomas Sankara, président de la rép. de Burkina-Faso en 1987

    11-Sylvanus Olympio, président de la rép. du Togo en 1963

    12-Mohammed Boudiaf, président de la rép. d’Algérie en 1992

    13-Marien Ngouabi, président de la rép. du Congo-Brazzaville 1977

    14-John-Aguiyi Ironsi, président de la rép. du Nigeria 1966

    15-Richard Ratsimandrava, président de la rép. de Madagascar en 1975

    16-Murtala-Ramat Mohammed, président de la rép. du Nigeria en 1976

    17-Ali Shermarke président de la rép.du Somalie le 15 octobre 1969

    18-François-Ngarta Tombalbaye, président de la rép. du Tchad en 1975

    19-Anouar el-Sadate, président de la rép. d’Egypte en 1981

    20-Abeid-Amani Karumé, président de la rép. de Zanzibar en 1972

    21-Teferi Bante, président de la rép. d’Ethiopie en 1977

    22-William-Richard Tolbert, président de la rép. du Liberia en 1981.

    Il est donc clair que si Biya, Déby, Sassou Nguesso, Obiang Nguema, Gnassingbe durent autant au pouvoir, c’est parce qu’ils servent tout simplement les intérêts de la France. N’est-ce pas la France qui a ramené le sanguinaire Sassou Nguesso au pouvoir au Congo? Idriss Déby n’a-t-il pas avoué qu’il voulait quitter le pouvoir, mais a été contraint de réviser la Constitution à la demande de la France pour continuer à servir? Paul Biya ne s’est-il pas vanté être le meilleur élève de la France? Ouattara et Condé ne sont-ils pas arrivés au pouvoir grâce à la France? Voilà pourquoi ces serviteurs d’intérêts français peuvent tuer, truquer les élections, falsifier les constitutions, confisquer tranquillement le pouvoir en offrant en contrepartie les matières premières et en défendant le franc CFA. Comme le disait François Mitterrand : « quand la France rencontre de bonnes idées et de bonnes personnes, elles font ensemble le tour du monde ».

    • Stephane dit :

      Ce copié collé qui fait ou si vous préférez qui chie sur la France n’est qu’arrangements entre dirigeants, Africains , Francais, Belges ,Russes ,aujourd’hui Chinois je ne vois pas en quoi ca explique l’incompétence des Africains et en quoi la France en 2021 est responsable de la mauvaise situation des population Africaine, stoppons toutes aides et laissons ces peuples régler leurs comptes avec leurs dirigeants

  4. Regis Costet dit :

    Il y en a qui pensent connaitre l’histoire,mais qui l’arrangent à leur façon,avec des fautes criardes et souvent des contre-vérités…J’etais à Niamey le 15 avril 1974 et j’ai assisté au coup d’état du commandant Seyni kountché .Mme Hamani a été tué,mais le président Diori Hamani a été arreté et il est décédé de nombreuses années plus tard et de mort naturelle.J’étais au Benin quand Bob Denard a tenté son coup d’état.Croire qu’il était l’ami de la France relève de l’inconscience…Je connais L’Afrique du nord au sud et d’est en ouest et votre intervention est débile!!!!!

  5. Robert dit :

    Apparemment, nous avons sur ce blog des experts, Mr Costet, vous croyez connaître les 4 coins de l’Afrique ?
    Sachez que je parle en connaissance de cause pour avoir été affecté pendant plus de 40 ans en tant qu’officier de liaison sur ce merveilleux continent !
    Robert Denard a toujours servi en tant que mercenaire pour la République, c’est une certitude !
    Seyni Kountché était lieutenant colonel et non commandant et je n’ai rien écrit à ce sujet.

    Ici, je ne vois que mépris et racisme, jamais rien de constructifs, que de la « diarrhée » verbale.
    Le peuple Africain est noble et courageux

    • Kosso dit :

      « officier de liaison ». Dans les années 60 à l’état major on appelait cela « planton » une sorte de coursier-sentinelle.

  6. Robert dit :

    Aïchatou Diori a effectivement été tuée en 1974, ma phrase a été mal construite, mea culpa

  7. Kosso dit :

    Dire la vérité c’est mépris et racisme, on connaît cette petite musique.
    poumpy68 a changé de pseudo maintenant c’est robert « officier de liaison ».
    Chaque matin après mon petit déjeuner je m’assois sur le trône, je pousse et je fais un « officier de liaison »

  8. Stephane dit :

    Encore un qui à fait 40 ans d’Afrique en lisant tintin au congo mais c’est vrai qu’il à l’air bien piqué je ne suis pas sur que ce soient les moustiques

  9. Galips dit :

    Dis donc bébert, pourrais tu nous expliquer le rapport entre ta diarrhée et le pillage des magasins Auchan ?
    Tu n’aurais pas oublié de prendre tes médicaments ?

  10. Ali dit :

    C’est toujour les même ici, des kon pense pas comme eux ce n’est que des insultes de poivrot de bar

  11. Ali dit :

    Le Robert a sûrement dévier a cause du commentaire de Stéphane:
    « De quels pillages parlez-vous ? Si l’Afrique est si riche de ressources comment se fait-il que 60 ans après être devenus indépendants vous ne soyez pas en mesure d’en profiter et que vous êtes encore à rejeter votre incompétence sur le dos de la France ? »

    Le Robert a quand même dit :
    « De Gaulle a sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France. Pour quatre raisons : – La première, c’est le rang de la France à l’ONU avec un cortège d’États clients qui votent à sa suite ; – La deuxième, c’est l’accès aux matières premières stratégiques dont le pétrole, l’uranium, l’or, le bois, le cacao, etc ; – La troisième, c’est le financement de la vie politique française, à travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la vente des matières premières ; – La quatrième raison, c’est le rôle de la France comme sous-traitant des États-Unis auprès des pays d’Afrique. Donc, pour ces quatre raisons, la France a mis en place un système qui maintient ses anciennes colonies sous dépendance »
    Cedt trop demander de lire et de comprendre ?

    • Stephane dit :

      Là, le Sénégal possède des gisements de pétrole et de gaz, nous verrons la suite

    • Galips dit :

      et surtout le pillage des cacahuètes, un vrai scandale, un crime contre l’humanité…

    • PHILIPPE dit :

      La quatrième raison m’apparaît stupide compte tenu des trois précédentes et de l’aversion de De Gaule pour les U.S of A.
      Pour les trois premières, c’est bien ça, avec principalement les deux premières.

      Le sentiment anti-français au Sénégal opère d’une analphabétisation de ceux qui le profère.
      Ils doivent ignorer, par exemple,que certains sénégalais, ceux dits des quatre communes étaient des citoyens français de plein droit!
      En matière de colonisateur, y compris dans ce pays, on a vu pire traitement.
      Quand bien même, c’était un autre temps; tous ressentiments de ce type n’a pas de sens aujourd’hui sinon auprès d’esprits étroits…

    • Poumpy69 dit :

      Je cherche à comprendre. Avant 1960 quelles étaient les matières premières exploitées par le colonisateur ?

  12. Kosso dit :

    Je comprends mieux maintenant:
    Tu as pillé mes cacahuètes, maintenant je pille ton magasin.

  13. Tak dit :

    Messieurs Aziz, Robert et autres nazes, voici d’où viennent tous vos problèmes

    J’ai fait une liste pas copiée-collée venant des autres, une liste des problèmes qui empêchent le Sénégal d’avancer.

    L’indépendance, c’était il y a 60 ans! Quels sont les progrès? Où sont les avancées? Regardez le Togo, le Rwanda… Sans parler de l’Asie. Je crois que le chemin du changement des mentalités et des comportements sera long. Il faudra des décennies.

    Pas la peine de me dire dans vos commentaires « Et en France? blablabla… » Je sais. Ici, on parle du Sénégal.

    VOICI 40 BOULETS QUE TRAINE LE SENEGAL
    •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
.

    A •• Politique, économie, gouvernance


    1. La dramatique faillite de l’éducation nationale compromet l’avenir du pays
    2. Des politiciens plus préoccupés par leur compte en banque et leur réélection que de la pauvreté
    3. Des élus locaux souvent incompétents, clientélistes et affairistes
    4. L’opposition manigance, dénonce, manie l’attaque personnelle mais ne propose rien
    5. La surprenante incapacité des gouvernants à prévoir, anticiper et organiser. À tous les niveaux
    6. Les gouvernants gaspillent, dilapident, rêvent d’utopies ou réalisent des projets absurdes
    7. Promesses: Les lèvres qui remuent et les doigts qui ne bougent pas
    8. Les élites profitent de l’ignorance, de la résignation et du fatalisme du peuple. Inch Allah
    9. La natalité galopante (et sans frein) ruine le pays et empêche le développement économique
    10. La forte démographie et la pauvreté conduisent au chômage, à l’exode vers les villes et l’Europe
    11. Grossissant trop vite, sans urbanisme ni planification, les villes deviennent ingérables (eau, ordures, électricité, voirie, encombrements…)
    12. Une économie déséquilibrée: l’informel qui prime, les impôts déséquilibrés, la diaspora à la rescousse, des ressources naturelles faibles, etc. Mais le pétrole arrive… avec son cortège affairiste.
.

    •• B •• Comportement et mentalité


    13. Une notion dévoyée et malsaine du travail. Des embauches plus basées sur le copinage que la compétence
    14. Une compétence illusoire: «Je n’ai rien appris mais je sais tout faire»
    15. Une administration inefficace, minée par l’absentéisme, le laxisme, le racket et la corruption
    16. Le racket des petits chefs et des forces de l’ordre appauvri la population
    17. La corruption fabrique d’immenses fortunes et des millions de pauvres
    18. Un pays de non-droit et d’impunité à cause d’une justice défaillante ou corrompue
    19. Un comportement maladif devant l’argent et la recherche de gains faciles
    20. Je ne créé pas de richesse, je m’empare de celle des autres
    21. La soif de paraître et d’illusionner se fait au détriment de l’essentiel
    22. Le règne du moindre effort et du «ça ira comme ça»
    23. Le principe d’inertie. Patience et perte de temps. «Toi tu as la montre, moi j’ai le temps».

    •• C •• Religion, moralité et civilité


    24. La religion sert de paravent pour s’enrichir, camoufler ou justifier des pratiques déplorables
    25. L’exhibition ostentatoire de son appartenance à l’islam n’est pas un gage de bonnes pratiques et de moralité
    26. La religion mal connue et mal appliquée ainsi que les traditions et le mysticisme maintiennent l’obscurantisme
    27. JE & MOI passent devant l’intérêt collectif, le bien public et la citoyenneté
    28. Inconscience, indiscipline et incivisme perturbent gravement la vie quotidienne
    29. L’auto-disculpation «c’est pas moi, c’est l’autre »: un argument, un déni pour ne pas se regarder en face ni agir
    30. Le mensonge (et l’hypocrisie) : un outil très fréquent pour éviter un effort, une responsabilité et pour dissimuler
    31. L’extrême susceptibilité conduit à l’irrationnel et au refus de l’évidence.
    32. La téranga, un piège séduisant pour arnaquer les étrangers naïfs
    33. « Aidez-moi » mais n’attendez ni gratitude ni remerciement
.

    •• D •• La France, le passé, un visa

    34. Le passé colonial : un argument fallacieux pour éviter de regarder la réalité et le futur. La France bouc émissaire de tout.
    35. Français et étrangers installés au Sénégal: des profiteurs ou des moteur économique du pays?
    36. La haine de la France contraste avec l’envie de s’y rendre à tout prix
    37. Quitter le Sénégal : un rêve rempli de poncifs, d’idées fausses et d’illusions
    38. Sans papiers ni compétence, beaucoup d’immigrés clandestins vivent de pratiques illégales provoquant rejet et racisme en Europe
    39. Les expatriés Modou-modous, vivre une galère en France et même en retournant au Sénégal
    40. Les ONG, les bénévoles, les prêts et subventions des organismes financiers internationaux, et les dons des pays étrangers vont au secours des carences et des lacunes de l’État et des gouvernants. Si cet argent arrive à destination.

    Bon appétit Messieurs

    • Stephane dit :

      Votre éducation fait que vous n’êtes pas allez jusqu’ à E 150 ou Z 315 .
      Pour ne pas trop accablez le peuple Sénégalais vous ne citez pas les pécheurs qui pillent les ressources de la Mauritanie jusqu’en Cote d’Ivoire , des personnes âgées Sénégalaises qui ne peuvent se soigner souffrant de séquelles d’une alimentation trop riche en sucre , en matières grasses et surtout d’un système de santé quasi inexistant
      je vous reproche de n’avoir cité la dangerosité ,le fatalisme , le mépris des chauffeurs de taxis , de camions , de charrettes , de , vélos, de Jakarta
      Vous qui avez cette facilité et cette détermination vous devriez dénoncer l’incompétence et la gabegie des ONG

      • Tak dit :

        Merci Stéphane d’avoir lu ce texte.

        Cette liste concerne seulement les freins au développement. Les pêcheurs qui pillent les ressources de la Mauritanie font partie de l’incivilité et de l’indiscipline. point n° 20. Le comportement des chauffeurs routiers se retrouve dans le même chapitre de l’ indiscipline. etc

        Les O.N.G. sont là pour aider les Sénégalais, mais leur gabegie ne concerne pas le manque de développement du Sénégal. Le diabète non plus.

        Enfin, je ne dénonce pas. Je ne fais que lister ce que j’ai constaté en vivant sur place.

  14. Magatte Wade dit :

    Bonjour Tak, au vu du passif abyssal du Sénégal, et même si vous forcez tout de même le trait, il aurait fallu faire quoi depuis l’indépendance? Qu’est-ce qui a marché si bien ailleurs? Pouvez-vous développer un ou deux exemples? Car je ne ne suis pas sûre que le Togo soit si en avance par rapport à nous. L’Asie n’est pas comparable s’agissant de la mentalité.

    • Tak dit :

      Bonsoir Magatte

      Les réponses sont induites dans chaque point

      Par exemple pour les points 16, 17 et 18, il faut lutter contre la corruption et le racket en commençant par une justice efficace qui punisse vraiment et ne donne pas un sentiment d’impunité. Mais elle aussi s’achète, comme les policiers. Et les autres…

      Pour le point 11, pareil, la réponse est dans l’énoncé: planifier, prévoir, zoner et surtout ne pas laisser construire n’importe quoi (mal construit) n’importe où, par exemple dans les zones inondables.

      J’ai donné deux exemples. Il faudrait un livre pour répondre à tout. Mais ce n’est pas mon affaire, c’est celle des dirigeants africains.

    • Tak dit :

      Oui, il faut d’abord changer les mentalités, ce qui n’est pas une mince affaire. Voir le chapitre concerné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :