85 MILLIARDS POUR AIDER LE SAHEL

G5 Sahel : 85 milliards de FCFA de financement du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) pour les pays membres du G5 et le Sénégal

C’est au cours de la réunion du 9ème Session ordinaire du Conseil des ministres du G5 Sahel, ce 13 février 2021 que la Directrice du FIDA a signé avec les pays de G5 Sahel et la Sénégal pour une valeur de 85 milliards de FCFA.
L’initiative du G5 Sahel traduit la volonté politique et l’union de ses Etats membres face aux défis de développement durable au Sahel, tels que le changement climatique, les conflits, l’insécurité. Depuis 2020, la pandémie du COVID-19 est venue aggraver la situation déjà difficile.
Le programme contribue à la mise en œuvre de la stratégie du G5 Sahel pour le développement et la sécurité (SDS) en s’inscrivant dans l’axe “Résilience et développement humain” du programme d’investissement prioritaire (PIP) de l’institution régionale.
Le groupe cible est estimé à 123 000 ménages ruraux soit 854 750 personnes, dont 427 375 femmes (50%) et 341 900 jeunes (40%). Le programme est prévu pour une période de 6 ans, divisée en deux phases de 3 ans. Son coût total de 6 ans s’élève à 180,4 millions de Dollars.
Le programme mettra en œuvre trois composantes : augmentation de la productivité et de la production agrosylvopastorales et halieutiques par des pratiques et technologies agricoles résilientes au climat, intégration économique par des interventions visant le renforcement des marchés transfrontaliers et la sécurisation des transactions aux frontières, et Dialogue politique, coordination et gestion intégrés dans le dispositif de coordination du G5 Sahel.
Pour la Directrice de la Division de l’Afrique de l’Ouest et du Central du FIDA, Nadine Gbossa « c’est pour cette raison que la Présidence du G5 Sahel et chacun de ses Etats membres ainsi que le Sénégal ont saisi le FIDA pour des investissements prioritaires pour l’amélioration des revenus et la résilience des ménages ruraux, des femmes et des jeunes du Sahel », a-t-elle raisonné.
Rappelons que, le FIDA est l’institution financière international et agence spécialisée des Nations Unies pour l’investissement dans l’agriculture et développement rural depuis plus de 40 ans et partenaire dans chacun des pays.
Diarra Ousmane/tchadinfos.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *