OÙ SONT LES 130 MILLIARDS DE L’EUROPE ?

L’UE « mouille » Macky Sall. Elle a injecté près de 130 milliards au Sénégal (2016-2020)

La polémique sur l’octroie des fonds de l’Union européenne (UE), continue de polluer l’atmosphère depuis l’arrestation du président de l’ONG Horizon sans Frontières, Boubacar Seye. L’UE dans un communiqué envoyé ce matin à exclusif.net révèle que le fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique (FFU) soutient le Sénégal, depuis 2016, pour apporter une réponse intégrée et coordonnée aux diverses causes de la migration, des jeunes en particulier.
Si on se fie au document de l’UE, la jeunesse et l’emploi des jeunes sont, en effet au cœur de chacune des actions de l’UE dans le cadre de son partenariat avec le Sénégal. La publication de l’agenda européen en matière de migration, en 2015, et le nouveau cadre de partenariat avec les pays tiers en matière de migration, de juin 2016, ont permis à l’UE d’engager un dialogue intensifié avec le Gouvernement du Sénégal sur les questions liées aux migrations. En juillet 2016, le Sénégal est devenu l’un des 5 pays prioritaires du Cadre de Partenariat.
130 milliards injectés
« Au Sénégal, le Fonds Fiduciaire d’Urgence a permis l’opérationnalisation de ce partenariat à travers 18 programmes, dont 10 nationaux et 8 régionaux pour un montant total de 198 millions d’euros (près de 130 milliards FCFA) », précise la Délégation de l’Union européenne au Sénégal
Les actions du Fonds fiduciaire de l’UE (FFUE) pour l’Afrique au Sénégal visent d’abord la création d’opportunités économiques et d’emplois. Le FFUE encourage, en effet, la formation et l’insertion professionnelles des jeunes, soutient la création de chaînes de valeur, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, et favorise la mobilisation des ressources de la diaspora pour contribuer au développement économique et social du Sénégal.
Le FFUE vise également une migration plus sûre et ordonnée et le respect des droits des migrants. Les personnes en mobilité reçoivent protection, assistance et des opportunités de réintégration. Ces appuis sont complétés par des activités de sensibilisation sur les risques de la migration irrégulière mais aussi les opportunités offertes dans les différentes régions du Sénégal. Par ailleurs, les capacités des autorités à gérer la migration sont renforcées et la lutte contre les réseaux de passeurs et de traite est intensifiée.
Ces actions sont complétées par une amélioration de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, la diversification alimentaire et l’accès aux services de base pour les plus vulnérables, particulièrement dans le nord du pays.
Tous les projets de l’UE y compris ceux du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’UE font l’objet de procédures de vérification des actions et des dépenses, au cours de la mise en œuvre ainsi que des audits et des évaluations en fin de projets.
dakarsoir.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. bill dit :

    « Tous les projets de l’UE y compris ceux du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’UE font l’objet de procédures de vérification des actions et des dépenses, au cours de la mise en œuvre ainsi que des audits et des évaluations en fin de projets. »
    Si c’est le cas, alors pourquoi se poser la question de savoir ou sont les 130 milliards ? Il suffit de demander à ceux qui sont charger des procédures de vérifications et audits.

  2. Stephane dit :

    ♪ Ma petite ONG ne connait pas la crise ♫

  3. Ivan dit :

    Plus rien ne s’oppose à la nuit…

  4. Dans un pays qui vit, ou vivait si l’on parle au présent, du tourisme, impossible de recruter un barman ou un cuisinière avec une formation décente dans la région des Iles du Saloum. La dernière stagiaire ne savait pas se servir d’un ouvre-boïte et il lui a fallu au moins 20 minutes pour arriver à maîtriser la difficile technique d’ouverture d’une boîte de conserve. Les autres qui regardaient ont applaudi l’exploit lorsqu’elle y est parvenue… Une autre (diplomée d’une école de Dakar) avait laissé les cinq feux de la cuisinière ouverts sans les allumer, à la fermeture de 15 heures. Le restaurant a failli exploser. Les inondations la nuit dues aux robinets laissés ouverts lorsqu’il y a coupure d’eau dans la journée ne se comptent plus. Un centre de formation sur un terrain de deux hectares à Samba Dia, complètement fini depuis au moins cinq ans, n’a jamais ouvert ses portes. Il est à prévoir qu’il retournera au sable avant d’avoir pu recevoir un seul élève… Alors, si on nous raconte que l’argent est bien utilisé, c’est qu’on nous prend pour des billes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :