GAZ EN 2023

Démarrage de la production en 2023 du projet gazier de 4.8 milliards $ soutenu par BP

Le développement du champ gazier de Grand Tortue Ahmeyim, à cheval sur les eaux offshore de la Mauritanie et du Sénégal, devrait produire sa première quantité de gaz en 2023 à la suite de retards liés à la pandémie de coronavirus, selon la ministre sénégalaise du Pétrole, Sophie Gladima.
Les deux pays et les compagnies pétrolières internationales BP Plc et Kosmos Energy Ltd. collaborent sur le projet de 4,8 milliards de dollars visant à produire 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an et 70 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour dans sa première phase, soit à égalité. partagé entre le Sénégal et la Mauritanie, a déclaré Gladima en réponse aux questions envoyées par courrier électronique.
Le retard par rapport à un démarrage prévu en 2022 a privé le Sénégal des revenus pétroliers et gaziers indispensables alors que son économie cherche à se remettre de l’impact de la pandémie, qui a abaissé son objectif de croissance économique pour 2020 à 0,7%. Entre 2014 et 2017, des réserves de plus d’un milliard de barils de pétrole et de 40000 milliards de pieds cubes de gaz ont été découvertes au Sénégal – la plupart partagées avec la Mauritanie, selon le Fonds monétaire international.
C’est pourquoi le Sénégal a été salué comme l’un des nouveaux producteurs les plus prometteurs de la région et un possible futur membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.
intellivoire.net via Bloomberg

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Je cite un extrait d’un article du Monde paru aujourd’hui : » Le débat récurrent sur les causes du malheur arabe pointe invariablement, d&ans une liste de facteurs explicatifs, le rôle délétère joué par le pétrole. Au lieu de facililter le développement et le progrès social, socle d’un épanouissement démocratique, la rente pétrolière a été confisquée par les élites issues de la décolonisation, qui s’en sont servies pour clientéliser la vie politique et comenter leur mainmise sur le pouvoir. (…) Les richesses tirées des hydrocarbures ont davantqge fait le bonheur des autocrates arabes que celui de leur peuple ».
    Je vous laisse le soin de méditer sur ces paroles dont on espère sans grande conviction qu’elles ne sont pas prophétiques en ce qui concerne le Sénégal…

  2. et cimenter leur mainmise sur le pouvoir…

  3. Poumpy68 dit :

    Pourquoi jouer les oiseaux de mauvais augures en comparant le Sénégal et une théocratie autoritaire telle que l’Arabie Saoudite?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :