PÉTROLE: SCANDALE JUDICIAIRE

Détournement de 10 milliards $ au Sénégal : le juge “classe” le dossier

C’est une supposée affaire de corruption qui a secoué le Sénégal ces dernières années. L’affaire Petrotim a mis en cause le frère de Macky Sall, actuel président du Sénégal. Aliou Sall a été accusé d’avoir pris un « pot-de-vin » en échange de l’attribution de concessions gazières et pétrolières dans les eaux du pays. C’est du moins ce qu’a révélé en juin 2019, un reportage de la BBC qui assure détenir des documents confidentiels capables d’étayer les soupçons de corruption. Le 04 septembre 2019, le doyen des juges Samba Sall a écouté les témoins concernant cette affaire de corruption de 10 milliards de dollars.
“Il n’y a lieu à suivre personne pour des chefs d’association de malfaiteurs“
Hier mardi 29 décembre, le même juge a pris une ordonnance de non-lieu selon le journal Libération. « Disons qu’il n’y a lieu à suivre personne pour des chefs d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics, d’escroquerie portant sur les deniers publics, de corruption, de concussion, de fraude fiscale et de blanchiment de capitaux et ordonnons que le dossier de la procédure soit classé au Greffe pour y être recouru en cas de survenance du fait nouveau » a écrit Samba Sall.
L’information judiciaire ouverte contre X pour détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, escroquerie portant sur des deniers publics, corruption, fraude fiscale, concussion et blanchiment de capitaux est ainsi classée.
Benjamin Lawson/lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Morgan52 dit :

    Les loups ne se mangent pas entre eux(lupi , non comedit invicem)

  2. issa gibb dit :

    Il y a bien longtemps que la Justice n’est plus juste et indépendante au Sénégal !
    Mais depuis que le Président de la République Sénégalaise et son ministre de la Justice font partie intégrante du Haut Conseil de la Magistrature dans la Justice Sénégalaise, défiant toutes les lois de la séparation des pouvoirs exécutifs et judiciaires dans une démocratie normale, dans le seul but d’ « orienter » les décisions de Justice dans le pays… Cette Justice n’est plus indépendante, mais totalement dirigée et corrompue, où des magistrats vendus au pouvoir, condamnent les opposants à ce pouvoir ou les pauvres ères de la petite délinquance à de fortes peines … Mais qui étouffe les affaires et gracie les copains de ce même pouvoir, même si ceux sont de sales escrocs, bandits ou voleurs, surtout si c’est le frère du Président de la République…
    Preuves irréfutables de la dérive anti-démocratique de la Justice Sénégalaise et la dérive dictatoriale de la mauvaise gouvernance Sallienne, à l’exemple de son mentor Wade qui a fait pareil, en son temps…
    Ici, Sénégal… Pauvre Sénégal ! T’en sort pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :