MIGRANTS: LES CHIFFRES S’AFFOLENT

200 bateaux, 414 disparitions en 1 semaine : Les chiffres de l’OIM qui font froid dans le dos

414 migrants disparus le long de l’itinéraire reliant l’Afrique de l’Ouest aux îles Canaries, entre le 1er et 12 octobre dernier. C’est l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui fait le décompte.
«Entre le 1er et le 12 octobre dernier, son projet sur les migrants disparus a enregistré plus de 414 disparus le long de l’itinéraire reliant l’Afrique de l’Ouest aux îles Canaries», informe un communiqué de l’OIM publié sur son site, rapporte SudQuotidien.
L’organisation relève, avance la source, dans le même temps, que 400 migrants avaient été interceptés au large des côtes mauritaniennes depuis la mi-octobre ; ce qui confirme ainsi une «augmentation des tentatives de traversée le long de l’itinéraire de l’Afrique de l’Ouest».
En outre, note l’OIM, environ 200 bateaux sont arrivés aux Canaries depuis fin septembre, transportant au moins 5000 migrants, soit 10 fois plus qu’à la même période, l’an dernier. Cependant, malgré cette augmentation par rapport à l’année dernière, les arrivées restent bien inférieures à celles enregistrées en 2006 et 2007, soit 32 000 migrants arrivés aux Canaries, indique la même source
Khadre SAKHO/senego.com

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Eddy dit :

    Pourtant pas de guerre au Sénégal !!! Ils st inconscients…

  2. Reginald GROUX dit :

    L’article aurait mérité un photo-montage de meilleure qualité !

    • Bernard dit :

      Non, la photo est terrible mais elle reflète bien la réalité d’un instant. Par la suite, évidemment que les corps seront balancés par dessus bord pour laisser de la place aux survivants.

      • Reginald GROUX dit :

        Mais non, la photo est bidouillée, les ombres ne sont pas cohérentes. On a voulu faire façon Radeau de la Méduse, c’est une évidence. Les bonnes causes sont toujours mises à mal dès que l’on commence à tricher, c’était le but de ma réflexion. La situation est déjà suffisament horroble pour qu’on n’en rajoute pas.

        • Regis Costet dit :

          La photo est bidouillée,c’est une évidence…Il n’y a aucune cohérence,le journaleux a voulu faire du sensationnel et c’est criard.Et pourtant,le sujet est tellement grave…

        • issa gibb dit :

          Tout à fait d’accord, le journaleux se l’ai joué au Radeau de la Méduse pour faire le Buzz ! avec un sein à l’air et une culotte jaune bien propre au premier plan…
          çà ne trompe personne, même si çà soulève ce problème de sur-migration actuelle au départ du Sénégal :
          Qu’est ce que foutent les autorités et les polices maritimes Sénégalaises pour arrêter ou freiner tout çà ??? Rien ! Car çà ne leur rapporte « Rien »… Au contraire, des aides internationales qu’ils reçoivent pour freiner ces migrations et qu’ils détournent … Chercher l’erreur !

  3. Bernard dit :

    Ce qui pousse les Sénégalais à prendre des risques insensés sur de fragiles embarcations, c’est la situation épouvantable qui règne sur place actuellement. Et pas de perspectives d’avenir ! Mais ne vaudrait-il pas mieux faire entendre cette désespérance au gouvernement par d’autres moyens. Parce que les aides internationales sont (ou étaient !) dans les caisses de l’Etat.

    • Xx dit :

      Bien d’accord avec vous Bernard. Ceux qui partent ainsi fuient la misère, mais hélas ils se bercent d’illusions…
      Quand les gouvernements d’Afrique comprendront-ils cela ? mais… ça les « arrange » peut-être, d’une certaine façon ?

  4. Stephane dit :

    L ‘Europe passoire est complice en laissant entrer des million de migrants et en multipliant les aides aux arrivants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :