SAUVER LES FORÊTS DE CASAMANCE

Lutter contre la déforestation en Casamance

Au Sénégal comme partout en Afrique, la déforestation est un fléau qui menace les habitats des animaux, mais également l’écosystème indispensable pour le bien-être de l’homme et sa santé. A un moment où on lie la pandémie actuelle à la chasse des animaux sauvages mais aussi à la déforestation qui pousse les animaux à cohabiter avec les hommes, cette lutte est un acte avant tout citoyen.
Pour y parvenir deux organisations ont décidé de sensibiliser les populations à la préservation de leur environnement. L’institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO) et le projet Médias citoyens pour une gouvernance environnementale participative au Sénégal ont ainsi organisé un forum à destination des populations pour les sensibiliser à cette cause. Bonne pratique et gestion rationnelle des ressources ont été évoquées par les organisateurs.

Il faut dire que cette déforestation fait intervenir plusieurs facteurs et ou groupes dont la cupidité, l’appât du gain au détriment du bien commun et les compagnies internationales véreuses. Une organisation prochaine d’un tel événement au niveau régional a également été évoqué.
Constantin Agbota/lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. trevidic dit :

    La frontière est bien grande ,mais le trafic est juteux pour le mouvement dit de libération et la GAMBIE en profite avec l’argent d’un pays « ami » lointain et pourtant si proche!..
    Un massacre à la tronçonneuse pour un profit immédiat et des lendemains sans avenir pour les nouvelles générations …..
    La faute à qui ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :