GORÉE INFECTÉ

Coronavirus : L’Île de Gorée enregistre son premier cas positif

Jusque-là épargnée par le coronavirus, l’Ile de Gorée a notifié son premier cas positif. Le patient est issu de la transmission communautaire. L’annonce est faite, ce lundi 24 août par le porte-parole du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Docteur El Hadji Mamadou Ndiaye, au cours du point du jour sur la situation de la maladie au Sénégal.
Pourtant, le maire de la commune, Me Augustin Senghor a avait pris des mesures de restrictions depuis le mois de mars dernier. Avec la Liaison maritime Dakar-Gorée, le Conseil municipal avait décidé de diminuer les rotations afin d’éviter le maximum d’insulaires à aller à Dakar et vice-versa. Ledit conseil avait aussi pour mission de veiller à ce que les Goréens n’aillent pas dans les endroits où le virus a déjà infecté. « Il nous faut nous unir pour combattre ce fléau. Etant dans un lieu enclavé, si un Goréen est contaminé, nous pouvons dire que c’est toute la communauté qui est touchée», avait alerté Me Senghor.
Ce, dans la mesure où, renseigne le chef du service des maladies infectieuses de Fann, le Professeur Seydi, « un cas communautaire peut contaminer 400 personnes en un mois ».
Awa FAYE – Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Bob dit :

    Un cas communautaire peut en contaminer 400 ? Es-ce que ce professeur à vraiment dis ça ?
    Sait-il ce qu’est le R0 ?
    Le R0, soit le nombre de personnes qu’un malade infecte en moyenne autour de lui ne serait pas de 2 ou 2,5 comme le suggèrent les rapports chinois relayés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mais plutôt à 5,7, selon une nouvelle étude américaine. En réalité, ces nouveaux résultats, publiés par le Center for Disease control and prevention américain, sont eux aussi, à prendre avec des pincettes. Analyse.

    Qu’est-ce que le R0 ?
    Le R0 désigne le nombre de personnes qu’un malade contamine en moyenne autour de lui dans une population pas encore immunisée et sans mesures de santé publique. Il dépend de la taille de la population, de la durée d’infection, des conditions dans lesquelles le virus se transmet, notamment lors de la période pré-symptomatique. Pour calculer le R0, il faut essayer de remonter la chaine de transmission du virus. Une fois calculé, le R0 permet de modéliser la maladie et son évolution.
    Sciences et Avenir, l’actualité de la science et la vie de la recherche dans le mondeL’ACTU EN DIRECT
    ESPACE SANTÉ NUTRITION NATURE ANIMAUX HIGH-TECH ARCHÉO FONDAMENTAL VIDÉOS SERVICES

    Santé

    Covid-19 : chaque malade pourrait-il vraiment en contaminer 5,7 autres ?
    Par Coralie Lemke (Lire tous ses articles)

    ABONNÉS
    Publié le 17.04.2020 à 17h37

    Un récent rapport américain fixe le R0, le taux de transmission de la maladie à 5,7 personnes pour chaque malade du Covid-19. Un chiffre bien plus élevé que les précédentes estimations.

    Deux personnes à plus d’un mètre de distance et portant des masques de protection (ici à Perpignan).

    Jc Milhet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

    Les chercheurs chinois auraient-ils menti au sujet de la contagion du coronavirus SARS-CoV-2 ? Le R0, soit le nombre de personnes qu’un malade infecte en moyenne autour de lui ne serait pas de 2 ou 2,5 comme le suggèrent les rapports chinois relayés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mais plutôt à 5,7, selon une nouvelle étude américaine. En réalité, ces nouveaux résultats, publiés par le Center for Disease control and prevention américain, sont eux aussi, à prendre avec des pincettes. Analyse.

    Qu’est-ce que le R0 ?
    Le R0 désigne le nombre de personnes qu’un malade contamine en moyenne autour de lui dans une population pas encore immunisée et sans mesures de santé publique. Il dépend de la taille de la population, de la durée d’infection, des conditions dans lesquelles le virus se transmet, notamment lors de la période pré-symptomatique. Pour calculer le R0, il faut essayer de remonter la chaine de transmission du virus. Une fois calculé, le R0 permet de modéliser la maladie et son évolution.

    Un nouveau R0 à 5,7 personnes

    Une des notions clés autour du R0 est le temps entre l’apparition des symptômes chez la personne qui infecte et l’apparition des symptômes chez la personne infectée. Selon la nouvelle étude américaine, ce laps de temps ne s’établirait pas à 4,6 jours, comme le calculaient les études chinoises. Il s’agirait plutôt de 7 à 8 jours, donc une période beaucoup plus longue. Par conséquent, la période pendant laquelle une personne infecte les autres est plus longue et il est plus susceptible de contaminer les autres. Le R0, qui était jusque-là estimé entre 2 et 4, monte alors à 5,7 personnes infectées par un seul malade. Ce résultat est important. Si un seul malade contamine plus de personnes autour de lui, l’immunité de groupe est plus difficile à atteindre. L’immunité de groupe désigne le moment où une partie assez importante de la population est immunisée pour que l’épidémie ne se développe plus. Jusque-là, il fallait qu’environ 60% de la population soit guérie ou vaccinée. Avec un R0 à 5,7, il en faudrait plutôt 80%. Le virus se transmet plus donc il faut mieux protéger la population pour ne pas que l’épidémie s’intensifie.

  2. Bob dit :

    J’espère que cette extrait sera utile

  3. Beatrice BRUN dit :

    Veuillez m’excuser mais je nage… 🙄
    La lecture de ces articles me brouille l’esprit❗

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :