UN JOURNALISTE FRANÇAIS REFOULÉ A L’AIBD

Mesure de réciprocité de la fermeture des frontières UE-Sénégal: un journaliste français refoulé de l’AIBD

Mesure de réciprocité de la fermeture des frontières UE-Sénégal: un journaliste français refoulé de l’AIBD
Jeudi, un journaliste français a été refoulé à son arrivée à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) alors qu’il voulait se rendre à Bamako (Mali) à partir de Dakar par la route. La police des frontières lui a notifié un refus d’entrée sur le territoire sénégalais en application de la réciprocité à l’Union européenne (UE) qui a mis le Sénégal sur sa liste rouge du fait de la pandémie.

Finalement, l’application de la réciprocité aux pays de l’Union Européenne (UE) est devenue une réalité. Pour marquer un grand coup dans cette réciprocité, le Sénégal a refoulé jeudi un journaliste français. Il s’agirait, selon certaines sources, d’un certain Yves, travaillant pour une radio internationale. En tout cas, ce journaliste toubab s’est vu notifier un refus d’entrée sur le territoire sénégalais alors qu’il était juste en transit à Dakar pour pouvoir rallier Bamako (Mali) par la route. Ce, malgré la mesure de fermeture des frontières terrestres prise par la Cedeao.
Toujours est-il que dès son arrivée à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd), nous souffle-t-on, le reporter français a été gardé en vue avant d’être jeté dans le premier vol d’Air France en partance pour Paris. Ce qui fut fait hier, jeudi 21 août 2020, aux environ de 23 heures.
Rappelons-le, le Sénégal fait partie des pays africains dont les ressortissants sont exclus de l’espace Schengen par l’UE à cause des mesures sanitaires dues à la Covid19. Pour répondre à cette injustice, le ministre du Tourisme et des Transports aériens Alioune Sarr avait brandi l’arme de la réciprocité en annonçant la fermeture des frontières aériennes nationales aux ressortissants de l’espace Schengen. « Le principe de réciprocité sera applicable à tous les pays ayant pris des mesures à l’encontre du Sénégal », avait-il annoncé courant juillet dernier. Une application devenue effective depuis plus d’un mois mais qui a pris un éclat particulier avec ce refoulement d’un journaliste français. Comme un vulgaire migrant qui débarquerait à Roissy-Charles-de-Gaulle !
pressafrik.com

Vous aimerez aussi...

28 réponses

  1. Bernard dit :

    Mon commentaire de ce jour sur un autre article:
    «  »Pour venir au Sénégal, il ne faut pas que le compagnie aérienne soit imposée (Air Sénégal !) ! On doit pouvoir comparer et choisir. Ensuite, il faut être sûr de pouvoir repartir avec un passeport français (et pas resté bloqué à l’AIBD pour des obscures raisons de réciprocité). » »

    • AFER_lg dit :

      Si c’est vraiment la raison c’est vraiment absurde après est-ce qu il avait l’autorisation avec le tampon pour pouvoir rentrer au Sénégal.
      En tout cas ce qui est con c’est qu’il est arrivé jusqu’au Sénégal et après on a dû le faire repartir.
      Son employeur a pas fait son travail.

  2. Alex dit :

    « Jeté dans le premier avion »…
    On ne jette pas un humain monsieur le merdaliste

  3. AFER_lg dit :

    Sur la réciprocité je suis d’accord mais de là à le mettre en garde à vue je trouve que c’est quand même un peu abusé.
    Le mec qui vient faire son taf et il se retrouve en garde à vue. 🤔

    • Idy dit :

      Parceque vous n avez j amais vu Comment on traite un ressortissant africain dans les aéroports occidentaux quand il doit être refoulé?

      • Galips dit :

        Rien à voir, il s’agissait d’un professionnel en mission et en transit pas un immigré irrégulier.
        Son erreur est d’avoir sous estimé la connerie locale.

  4. La Senegalaise dit :

    quel language pour un professionnel.
    Quel incompétence!

  5. Ndiaye dit :

    Retour à l’envoyeur…
    il n’a qu’à s’en prendre au quai d’Orsay qui a la solution définitive à cette situation ridicule d’un hyper infesté qui craint des peu infestés.

    • Tok dit :

      Toujours aussi con ce pauvre Nd’Aïe.
      Le Quai d’Orsay n’a aucun pouvoir.
      C’est l’UE qui a pris cette décision.

      Quand à la réciprocité, c’est une fierté mal placée qui se tire une balle dans le pied. Et après, on s’étonne que les acteurs du tourisme pleurnichent…

      Enfin, pourquoi vouloir absolument venir en France, ce pays tant détesté?

  6. Tok dit :

    Cette arrestation est tout à fait illégale.
    Le Français en transit n’était pas sur le territoire sénégalais mais en zone franche internationale. Mais la loi au Sénégal…

  7. Eddy dit :

    Cette réciprocité, ce n’est pas à nous qu’elle fait le plus de mal !!! Et que vient faire Mr Macky Sall à la fin du mois en France… Devinez

  8. Roger dit :

    Pk n’a t’il pas pris un vol directement au Mali ? Pas futé le gars

  9. El hadji Gueye dit :

    A quand la réciprocité en matière de visas ?

  10. Stephane dit :

    Qu’ a t-il de plus que les autres ce pigiste Francais ? Un résident Francais qui dépense sa retraite au Sénégal est certainement plus à plaindre

  11. trevidic dit :

    Il y a assez de problèmes au MALI sans ajouter un possible otage journaliste ou pas .

  12. Ivan dit :

    Espérons que le gouvernement français soit plus intelligent et ne refoule pas Macky Sall lors de sa prochaine visite à Paris en quète de subventions. Il est vrai que dans ce cas il ne s’agit pas de réciprocité, Macron n’ayant pas prévu de venir à Dakar pour réclamer des aides.

  13. le chaman dit :

    Il paraît que la connerie ça se cultive, j’en connais beaucoup qui ont la main verte!!

  14. issa gibb dit :

    Les autorités de l’AIBD viennent de commettre une double grosse erreur :
    Dans un pays comme le Sénégal où personne ne respecte les lois, jeté un passager aérien au nom d’une réciprocité d’orgueil mal placé est préjudiciable, au pays tout entier, à sa renommée « terangatisque », à sa crédibilité et surtout à son Tourisme à l’agonie ou tout simplement un pays qui se tire connement et par orgueil mal placé, des balles dans les pieds…
    Double connerie, car c’est incident va faire le tour des journalistes Français et même €uropéens, secteur professionnel très influent et puissant dans les principaux pays de’€urope de l’Ouest (En €urope de l’Est, c’est une autre histoire), mais surtout libre ave leur fameux ‘Liberté de la Presse » qu’ils agitent dès qu’ils sont embêtés…
    => Il n’ y a qu’un pas pour que le pdt Sénégalais Macky Sall et le Sénégal par conséquence, en prennent plein la gueule, lors de sa venue en France, fin août 2020… Ce qui pourrait passer que pour autre affaire de Réciprocité ! Mais en plus large, en fait….

    • Kosso dit :

      Normalement un pays qui se respecte demanderait des comptes, mais comme la France est dirigée, par la volonté des électeurs, par des couilles molles et des invertébrés, pas de vagues.

  15. jack le tiof dit :

    dans ce cas il faut aussi bloquer le président sénégalais a son arrivée en france

  16. Jerom dit :

    Je pense que beaucoup de sénégalais manquent plus les Européens (et surtout leurs argent) que vice versa… Bonne journée encore.

  17. Poumpy68 dit :

    1- Un non événement qui ne mérite aucun article. 2- Traitement réciproque tout à fait compréhensible.

    • Kosso dit :

      Il s’agissait d’un professionnel en mission et en transit pas un immigré irrégulier ou un touriste lambda.
      Son erreur est d’avoir sous estimé l’ampleur de la connerie locale.

  18. Poumpy68 dit :

    Quelle connerie? Le Sénégal n’a-t-il pas le droit d’accueillir ou de refouler qui il veut? Et d’ailleurs, en quoi cela concerne-t-il les Français du Sénégal? C’est un non événement qui mérite tout juste une brève…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :