FINALISATION DU RETOUR DES PLAGES DE SALY

La première phase des travaux de protection et de restauration des plages de Saly est arrivée à son terme.

Cette partie concerne les ouvrages. Ils ont tous été réalisés. La protection concerne toute la station balnéaire de Saly portudal ainsi que le village de Niakh Niakhal et celui de Koulang.
Ces travaux sont importants pour le tourisme sénégalais car depuis un certain temps Saly était menacée par l’érosion côtière. Ces ouvrages constituent un grand ouf de soulagement pour les tous les acteurs touristiques de Saly voir du Sénégal.
Félicitations au Président Macky Sall qui avait promis d’aider les acteurs touristiques de Saly à protéger la station balnéaire de Saly et en présidant lui-même le lancement des travaux.
Félicitations aussi à toute l’équipe qui a conduit ce projet (APIX, BANQUE MONDIALE, SAPCO-SENEGAL, ENDA, VAN OORD, EGIS, APAVE, ETC.)
La deuxième phase des travaux, à savoir le rechargement de sable, à commencer depuis hier jeudi 22 août et se terminera normalement le 19 décembre 2020.
sapco

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Aspirine dit :

    Effectivement, jeudi c’était hier…. Et le 22 août c’est demain….
    En espérant que les travaux seront terminés le samedi 19 décembre….

  2. issa gibb dit :

    Macky Sall a laissé crever la station balnéaire de Saly malgré ses promesses lors de sa visite à Saly en 2013…
    Les travaux des digues de protection par une société Hollandaise ont enfin commencé en 2019 pour assurer sa réélection, comme l’arrivée de 7 bateaux dragueurs au port de Kaolack pour se faire réélire là-bas aussi (Bateaux qui ont disparu de Kaolack depuis et qui seraient à Foundiougne ??? ) et tous les autres projets promis avant pendant sa campagne et oublier ensuite, après sa ré-élection, comme d’habitude…
    On sait aussi que la Société Hollandaise a arrêté ses travaux à Saly pour désaccord de mauvais paiements de la part de l’Etat Sénégalais, encore comme d’habitude… Les travaux à Saly ont repris , mais on ne sait pas qui a baissé son froc, la Société Hollandaise ou l »Etat Sénégalais ??? Côté transparence, il y a toujours un voile au Sénégal…
    Juste pour savoir où ils vont chercher le sable pour ré-ensabler les plages de Saly ???
    Si c’est pour prendre le sable et détruire la protection naturelle d’une plage sauvage qui sera à son tour, attaquée par l’érosion et dévastée
    => Ce serait une connerie supplémentaire, un enfumage de plus, une nouvelle catastrophe écologique pour un nouveau zéro pointé pour le Sénégal ! Même si les autorités en ont rien à foutre…
    Seule, la pratique de bateaux-dragueurs qui ramassent le sable au fond de l’Océan pour le rejeter sur les plages, est une solution sérieuse et juste pour ré-ensabler les plages de Saly…
    Est ce que ce sera le cas ??? Rien n’est moins sûr…
    Transparence oblige : C’est la ronde des camions replis de sable qui définira la solution choisie pour ré-ensabler des plages de Saly où la population croit dur comme fer que le Tourisme va repartir à Saly comme dans les années « Folles », avec ses hôtels vides et fermés et son village artisanal côté Bougainvillées, à l’abandon… Rien n’est moins sûr, surtout avec les 1,5 millions de touristes en 2018 et les 1,7 millions de touristes en 2019, du ministre Alioune Sarr, que personne n’a jamais vu à Saly, ces 2 dernières années…
    A force de raconter des conneries, il y en a qui y croit pour ne pas voir la réalité du Tourisme au Sénégal !
    Par contre, on attend plus parler de Pointe Sarène et son investisseur Espagnol ??? Et c’est tant mieux !
    Cependant, ceux sont les projets de bétonnage de la lagune de La Somone qui faut suivre de près pour que des enculés Immobiliers ne détruisent pas tout, là-bas, sans aucun respect pour la faune, la flore et la population … In chà Allah !

    • issa gibb dit :

      Rectification : … on n’entend plus parler de Pointe Sarène…

    • Arpirine dit :

      Le sable est pompé au large et amené par des tuyaux immergés…. C’est le sable qui était sur les plages et qui a été emmené par les tempêtes….
      Aucun camion pour amener du sable !

    • Regis Costet dit :

      Sur place de fin octobre 2019 à début mars 2020,plusieurs personnes m’ont expliqué que le sable ne serait pas transporté,mais,qu’il allait revenir seul dans les années qui viennent…Les travaux auraient été conçus dans ce sens…Je me pose la question et je n’ai pas la réponse!

  3. grandbeta dit :

    Pour info, il y a une barge qui fait le transport du sable de Pointe Sarène à Saly, 5 fois par jour pour être soufflé sur les plages de Saly. Une grosse barge ne pouvant pas approcher des côtes qui ont des hauts fonds. Ce sable est soufflé depuis le large et on voit la barge remonter au fur et à mesure de son déchargement par d’énormes tuyaux flottants. La fin des travaux a été bâclée par faute de moyens. Je tiens à dire que les hôteliers de Niakh Niakhal que je connais ont le sentiment d’avoir été oubliés du projet, pas comme dans l’article çi-dessus et reçoivent toujours leurs taxes à payer alors qu’il avait été dit qu’ils en seraient exonérés pour pouvoir payer leurs employés en chômage partiel à cause de la maladie et de la fermeture obligatoire des établissements. Avec tous ces problèmes combien de temps vont-ils pouvoir jouer le jeu et pouvoir continuer à payer leurs employés qui ne demandent qu’à nourrir leurs familles?

  4. Ndiaye dit :

    Gaspillage de ressources financières!
    Il n’y a pas de solutions artificielles durables à la perte des plages à part le « recul stratégique » des occupations qui sont d’ailleurs en majeur partie hors la loi.
    Espérons que le code de l’urbanisme revisité et la nouvelle station balnéaire pointe sarene ont retenu cette leçon et pris en compte dorénavant.
    Toutes les nouvelles autorisations de construction d’habitations ou hôtels devront désormais se faire à 100 mètres des rivages. Et en profiter pour en finir avec l’égoïsme des petits riches qui rêvent de « posséder » une partie de plage car il n’y a rien de plus insupportable pour un autochtone que de demander aux vigiles des grands hôtels de Saly l’autorisation de traverser « leur » partie de plage qui abritent les transats de leurs clients en train de bronzer. Honteux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :