TABASKI ET COVID

Les musulmans du Sénégal fêtent l’Aïd al-Adha, ce vendredi 31 juillet

Les musulmans du Sénégal, comme ceux de nombreux pays, vont célébrer ce vendredi 31 juillet l’Aïd al-Adha, l’une des principales fêtes de l’islam appelée aussi Tabaski.
La ‘’fête du sacrifice’’, qui a lieu le 10 du dernier mois du calendrier musulman, se déroule cette année dans un contexte singulier : la pandémie de coronavirus, qui a fait des centaines de milliers de morts dans le monde.
Au Sénégal, un peu plus de 10.000 cas de coronavirus ont été recensés par le ministère de la Santé depuis la découverte du premier cas dans le pays, le 2 mars.
Quelque 200 personnes en sont mortes, et 3.176 patients sont pris en charge dans les centres de traitement de la maladie, selon le dernier bilan donné de la maladie jeudi 30 juillet par le ministère de la Santé.
Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre chargé de ce département ministériel, a recommandé aux fidèles musulmans de fêter la Tabaski là où ils résident pour limiter au strict minimum les déplacements et réduire les risques de propagation de la maladie.
De nombreux fidèles ont préféré ne pas suivre cette recommandation. Comme chaque année, ils ont quitté Dakar et d’autres villes du pays pour passer l’Aïd al-Adha dans des localités de leur choix.
La communauté mouride, l’une des principales confréries musulmanes du pays, a annoncé qu’à Dakar, la prière de Tabaski sera dirigée par l’imam Serigne Moustapha Mbacké, dans la mosquée Massalikoul Djinane, inaugurée en 2019 en présence du président de la République, Macky Sall, et du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké.
ESF/APS

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Quand le chef de l’Etat et le khalife général des mourides ne montrent pas l’exemple :
    Il est inutile que le ministre de la Santé perde son temps à demander à la population de ne pas se déplacer pour fêter la Tabaski en famille dans tout le pays…
    Il y a quelque chose qui sonne faux, au Sénégal, avec l’inconscience et l’irresponsabilité sur la dangerosité du Coronavirus… Même au sommet de l’Etat… Même au sommet Religieux…
    Si le nombre de cas positifs et de décès explosent après la Tabaski, ils diront que c’est la « Volonté de Dieu » !
    C’est si facile de toujours mettre sur le dos de « L’Autre » au Sénégal…
    Avec des autorités politiques et religieuses totalement irresponsables, inconscientes, incompétentes et rétrogrades tarées à ne pas montrer l’exemple pour vendre leur « Came » Islamique en pleine épidémie mortelle, oubliant une fois de plus, de protéger le peuple qu’ils mènent droit au bord du précipice…

  2. jack le tiof dit :

    bravo pour cette vérité issa gibb merci pour l’ensemble de vos commentaires

  3. le chaman dit :

    Merci Issa pour ce commentaire simple et direct.
    J’ajouterai juste qu’avec un tel comportement, il n’est pas étonnant que l,UE ferme ses frontières avec le Sénégal. Et ce n’est pas demain la veille que les avions vont reprendre les navettes. À cause de ces abrutis, nous voilà dans l’impossibilité de nous déplacer en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :