BUDGET EN ORDRE POUR LE FMI

FMI et gouvernement s’accordent sur un budget révisé face au Covid-19

Le Fonds monétaire international et les autorités sénégalaises se sont mises d’accord pour réviser le budget 2020 établi dans le cadre d’un programme dit ICPE de l’institution en début d’année pour pouvoir tenir compte de l’impact très lourd du Covid-19. Un accord ICPE permet aux pays qui n’ont pas un besoin immédiat de financement du FMI de démontrer leur volonté d’exécuter un programme de réforme ou à débloquer et à coordonner des financements d’autres créanciers officiels ou investisseurs privés, selon le glossaire officiel du Fonds.
Cette loi de finances révisée pour 2020 «intègre la riposte» contre le COVID-19 «avec une hausse considérable des dépenses de santé, un soutien ciblé aux personnes vulnérables et des mesures de stabilisation économique de grande ampleur», indique un communiqué du Fonds. Aux termes de l’accord, «le déficit budgétaire augmentera temporairement à 6,1% du PIB et, une fois que la situation reviendra à la normale, il devrait redescendre à 3% du PIB d’ici 2022, ce qui correspond au critère de convergence budgétaire régionale», précise le communiqué.
La pandémie a bouleversé les projections faites au moment de l’approbation de l’accord ICPE (Instrument de coordination de la politique économique). Là où le Sénégal affichait en moyenne ces six dernières années une croissance de 6,5%, «il est maintenant prévu que la croissance du PIB atteindra 1,1% en 2020, contre 5,3 % en 2019, la vigueur de la reprise étant entourée d’une grande incertitude et exposée à des risques considérables», souligne l’institution.
En avril, le FMI avait versé environ 442 millions de dollars au Sénégal pour l’aider à surmonter la crise aiguë provoquée par la pandémie.
Le Figaro avec AFP

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *