LE TOURISME DEMAIN

Les acteurs touristiques favorables à « un nouveau protocole sanitaire »

Le tourisme sénégalais, « durement touché » par la pandémie de Covid-19, veut relancer ses activités en optant pour « les meilleures pratiques » sanitaires.
[Img : Sénégal : les acteurs touristiques favorables à « un nouveau protocole sanitaire »]
Ce sont « plus de 180 acteurs », réunis lors d’un webinaire organisé le 4 juin par l’Agence sénégalaise de Promotion Touristique (ASPT), qui ont approuvé l’idée de mettre sur pied « un nouveau protocole sanitaire » destiné à tous les établissements du secteur, informe un communiqué reçu mardi à APA.
L’ASPT veut par cette initiative impulser « le retour de la confiance sur la fréquentabilité de la destination ». Elle élaborera « prochainement » un guide des bonnes pratiques pour une reprise de l’activité touristique. Il s’agira notamment, d’un ensemble de protocoles standardisés en matière de santé et d’hygiène, qui permettront aux consommateurs de voyager en toute confiance une fois les restrictions levées, souligne l’agence créée en 2014 et chargée de développer la marque « Destination Sénégal, Pays de la Teranga ».
Les hôtels, les restaurants, les sites touristiques, et autres voyagistes qui adopteront ce guide des bonnes pratiques « pourront aussi bénéficier du soutien » de l’ASPT à la formation de leur personnel. Dans cette même perspective, l’ASPT accompagnera en termes d’équipement dans le processus de mise en normes pour l’ouverture de quelques structures à fort impact pour la notoriété de la « destination », en particulier pour le tourisme d’affaires, ajoute le communiqué.
Comme partout ailleurs, le coronavirus a mis à genou l’économie mondiale dont le tourisme joue un important rôle. Le Sénégal, qui accueille en moyenne 1,6 million de touristes par an, a fermé ses frontières aériennes et terrestres depuis mars. Mais trois mois plus tard, les autorités ont allégé certaines mesures de l’état d’urgence en rouvrant entre autres les restaurants.
Certains hôtels sont toujours réquisitionnés par l’Etat pour prendre en charge les malades de Covid-19. Et à la date du 10 juin, le pays a dénombré 4640 cas dont 2885 guéris, 54 décès et 1700 patients sous traitement.
En mars dernier, un gérant d’une agence de voyages confiait à APA qu’il pourrait être amené à licencier parmi sa « vingtaine » d’employés si la situation n’évoluait pas positivement. Tous les services que commercialisaient sa structure se sont tout d’un coup arrêtés : vente de billets d’avion, convoi de pèlerins à La Mecque ou réservations d’hôtel. « C’est un coup de massue qu’on reçoit. Tout est en stand-by », déplorait-il.
Oumar Dembélé/cgd/APA

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. AFER_lg dit :

    Première chose à faire diminuer les taxes aéroportuaires.
    Là après les gens vont commencer à vouloir venir au Sénégal.

  2. le Chaman dit :

    Heu s’il n’y avait que les taxes aéroportuaires, ça serait vite réglé. Le ministre pourrais se gratter les joyeuses tranquille, mais voilà, la montagne d’études, de rapports, d’audits en tout genre, rien n’y fait. Ils ont beau asséner à longueur de temps qu’en 2018, un flot de million 800 touristes ont débarqué à Dakar, alors que seulement 1,3 millions de passagers à l’arrivé à Dakar ont été comptabilisés, pourquoi changer de modèle touristique quand on ne fais rien pour changer le cours des choses. Laissons les rêver à leurs millions de touristes déferlants.

  3. Beb dit :

    Pourquoi chercher loin l’hôtel est un produit luxueux pour le sénégalais lambda meme un simple fonctionnaire ne peut se permettre avec sa famille alors que le secteur pleure tout le temps du manque de touristes faites des efforts a inciter aux Sénégalais daller aux hôtels faites des prix particuliers au habitants la au moins vous aurez quelques choses mais vous préférez fermer les hôtels attendre des touristes que de diminuer les prix pour les sénégalais cest contradictoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :