LES MAMELLES SAUVÉES ?

Spoliation foncière aux Mamelles : La Dscos remet de l’ordre dans les titres de propriété

Les Mamelles sont agressées ces derniers temps par une boulimie foncière des spéculateurs, une anarchie à laquelle l’Etat entend mettre un terme.
Les Mamelles sont agressées ces derniers temps par une boulimie foncière des spéculateurs, une anarchie à laquelle l’Etat entend mettre un terme. On va tout droit vers une annulation des autorisations.
L’Etat veut ainsi mettre un terme aux spéculations foncières autour des collines des Mamelles. Le ministre de l’Environnement et du développement durable va, dans les jours qui viennent, porter à l’Assemblée nationale un projet de loi sur le littoral, objet de plusieurs agressions foncières. Des agressions qu’Abdou Karim Fofana a qualifiées d’« insupportables et inacceptables ».
En effet, les Mamelles, un site considéré comme un patrimoine classé à protéger, font l’objet de convoitise de la part de personnes qui brandissent des actes de propriété depuis le lotissement de 2010, note dans ses pages le quotidien Le Soleil.
Le Lieutenant colonel Saboury Ndiaye, Directeur de la surveillance du contrôle de l’occupation du sol (Dscos) a condamné l’agression subie par un flanc des Mamelles, par des personnes qui brandissent des titres de propriété depuis le lotissement de 2010. Pour y mettre un terme, informe le quotidien, la Dscos va demander leur annulation afin que personne ne puisse s’installer entre la chaussée et le Phare.
senenews.com
ndlr: quid de le remise en état des travaux démarrés?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Yvesbzh dit :

    Qui va rembourser les pots de vin gracieusement offert aux diverses administrations de et autres ?????

    Ça va faire mal ……

  2. Jean artamonow dit :

    Ou sinon cela finira comme la langue de barbarie de Saint Louis….

  3. Ndiaye dit :

    Déjà l’autre côté est complétement rongé par la mer. Si à l’opposé des c…ards s’y mettent eux aussi va falloir commencer à y reflechir à 2 fois avant de monter tout là haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :