RÉCEPTION DES AVIONS MILITAIRES

Armée de l’air : Arrivée de la commande sénégalaise des premiers KT-1

Le Sénégal a réceptionné deux des quatre avions d’attaque et d’entraînement légers KT-1S de Korea Aerospace Industries (KAI), premier avion conçu localement en Corée du Sud.
Le Sénégal a réceptionné deux des quatre avions d’attaque et d’entraînement légers KT-1S de Korea Aerospace Industries (KAI), premier avion conçu localement en Corée du Sud. Les deux autres devraient être livrés d’ici au mois d’octobre prochain, selon defenceWeb, publication en ligne de nouvelles sur la défense et la sécurité en Afrique.
Ainsi, la formation des pilotes et mécaniciens sénégalais sur le KT-1 est en cours en Corée du Sud. « Bien que principalement un avion d’entraînement, le KT-1 peut être configuré pour des missions d’attaque légère et désigné KA-1. Sous cette forme, il est équipé de nacelles, de bombes, de roquettes et de missiles Sidewinder AIM-9. Le KT-1 est propulsé par un seul moteur PT6A-62 de Pratt & Whitney Canada développant 950 ch et offrant une vitesse de pointe de 648 km / h », signale la source.
Le KT-1 est un avion d’attaque léger turbo à propulsion turbo, grâce à un moteur Pratt & Whitney PT6A-62 950hp. La vitesse maximale du KT-1 est de 648 km/h. Il est équipé de cinq postes de tir et peut être équipé de roquettes LAU-131 de 70 mm, de mitrailleuses FN HMP de 12.7 mm et de deux réservoirs de carburant externes.
Cette commande de quatre avions militaires de type KT1, auprès du constructeur sud-coréen KAI a été passée en juillet 2016 suite à un accord facilité par une réunion entre les présidents de la Corée du Sud et du Sénégal en 2015. Le Sénégal vient ainsi garnir sa flotte de combat, à côté des Epsilons TB-30 déjà dans son inventaire.
Le Sénégal continue ainsi de renforcer les moyens logistiques de son armée de l’air, considéré selon certains spécialiste, jusqu’à une époque récente, comme le parent pauvre du système de défense nationale.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Bernard dit :

    Des millions, des milliards ……. c’est à la pauvreté qu’il faut faire la guerre. Après quand le pays aura de l’eau dans tous les départements, que les talibés auront tous un lit, de la nourriture et de l’éducation (autre que religieuse !), que l’accès aux soins pour tous sera une réalité, que les ordures seront ramassées et traitées, que les grands axes seront goudronnés, que la justice sera impartiale, alors seulement il sera temps de penser à acheter des avions !

  2. Ndiaye dit :

    Tout à fait, d’ailleurs c’est ce qu’on disait au Mali disait aussi..

  3. olive dit :

    si vis pacem para bellum !!

  4. ouakamois dit :

    Construire un pays passe aussi par un appareil sécuritaire à tout épreuve : tout ce qui s’annonce au Sénégal (hydrocarbures, minerai, terres agricoles, Bois, etc…) en y rajoutant le contexte socio-politique et les légitimes attentes générationnelles, les investissements dans le domaine de la sécurité sont nécessaires et obligatoires. Ils génèrent aussi de l’emploi et stabilisent une société où la notion de quiétude sociale est profondément ancrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :