QUI VA COMPTER LES MORTS DANS LE SALOUM ?

LAVEZ-VOUS LES MAINS !

Pour plus de 170.000 personnes dans le Saloum, on ne rit plus de cette ordonnance.
Depuis trois ans, huit mois par an, la scandaleuse société des eaux SEOH abandonne les populations envers lesquelles elle doit contractuellement assurer l’approvisionnement du précieux liquide. La SEOH s’en lave les mains !
Ni la pression de la rue, ni la presse, ni le gouverneur, ni le préfet, ni le maire ne sont capables de faire bouger les choses.
A se demander comment cette situation est possible ! Qui protège qui ? Quelle mafia se cache derrière ce scandale sans nom ?
« On » fait des promesses, « on » s’étonne des plaintes, « on » annonce que le problème est en passe d’être résolu, que déjà il y a de nettes améliorations…
Où ça ?
Mensonges, cache-cache, inventions ubuesques, excuses vertigineuses sont les seules réponses dont la population doit se contenter.
De plus, cette région hautement touristique et boostée par le ministère mourrait déjà du manque d’eau dans les hôtels, campements et réceptifs. Aujourd’hui, avec la pandémie, tout est vide, fermé. Des milliers d’emplois supprimés.
Non seulement, c’est une catastrophe économique et sociale mais, demain, ce sera une hécatombe si les populations sont atteintes par le coronavirus. Sans eau, comment se protéger ?
Les puits se vident, l’eau devient saumâtre, pue. Les centres de santé sont débordés de pathologies liées à l’impureté de l’eau.
Qui sera responsable de la mort du Saloum et de ses habitants ?
sbr.org

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Honte aux responsables!

  2. Reginald Groux dit :

    A ce niveau, le président de la République devient responsable de la mise en danger de la vie d’autrui. Trois ans que cela dure avec des complicités pour détourner des dizaines de milliards affectés à l’eau. La population du Sine Saloum est abandonnée par un État indifférent à sa souffrance quotidienne et qui ferme obligemment les yeux sur les détournements de fonds à grande échelle. Il n’existe pas de mot assez fort pour exprimer la honte qui pèse sur les épaules de tous nos dirigeants, depuis le sommet de l’État. TROIS ANS SANS EAU !

  3. Bettyboop dit :

    Je suis vraiment désolée et d’une extreme tristesse pour les populations du Sine Saloum affectées. déjà en manque d’eau de façon incompréhensive et maintenant tout le monde au chomage. C’est invivable et malgré tout vous faites des exploits tous les jours . J’habite tout pres du Sine Saloum et nous sommes préoccupés en permanence par le problème de l’eau comme une seconde peau mais heureusement il y a de belles tranches de repis et les canalisations d’eau viennent d’etre enfouies devant notre village. J’espère que vous en profiterez aussi.
    N’est -il pas envisageable en attendant des camions qui viennent tous les jours à Joal et dans une grande ville du sud avec des centaines de bouteilles de 10 L de recupération pour ramener de l’eau dans les villages et les iles? Maintenant avec les nouvelles routes cela pourrait etre possible AVEC UNE IMPORTANTE PRISE EN CHARGE DE L’ETAT ET DES COMPAGNIES DE DISTRIBUTION tant que l’eau n’est plus distribuée comme il se doit. J’ai toutes les nuits de mon enfance entendu ma maman arroser à 2 ou 3h du matin des arbres toujours présents et reconaissants.

  4. Sall dit :

    La population des zones impactees doivent se réunir et faire une marche près du domicile du maire et dire qu’elle est en danger et qu’il sera tenu comme responsable si jamais il y avait des morts du coronavirus. Où sont lrs jeunes qui doivent utiliser les réseaux sociaux pour faire passer de façon répétée leur message
    Les sénégalais sont vraiment passifs.

  5. stephane dit :

    Pour mes vacances ,finalement je vais allé à Gdansk en Pologne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :