LES HÔTELS FERMENT LES UNS APRÈS LES AUTRES

Mbour-Saly Coronavirus : Les hôtels mettent la clé sous la porte !

Le Coronavirus ne se limite pas à causer des pertes en vies humaines, mais contribue également à freiner les activités économiques.
En effet après la fermeture des écoles et des mosquées en passant par l’interdiction des rassemblements ou de festivités, c’est au tour du secteur touristique à Mbour de fermer ses portes par faute de clients.
Le Directeur de l’hôtel Palm Beach explique : « La fermeture de nos réceptifs est fonction de l’interdiction de rassemblements pour éviter la propagation du Coronavirus. Mais nous attendons de l’Etat de l’assistance afin que nous puissions subvenir au besoin de nos employés », a-t-il dit sur la Rfm.

La plupart des réceptifs touristiques ferment leurs portes dans tout le pays, sans même attendre un ordre formel du gouvernement.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. BROCKART dit :

    Bonjour,

    Dans ce cas, qu’advient-il de la piscine ?
    Faut-il arrêter la pompe et vider la piscine ?
    OU
    Faut-t-il arrêter la pompe sans vidanger ?
    OU
    Suffira t-il de la récupérer avec beaucoup de produits dès réouverture ?

    Merci pour une réponse.

  2. stephane dit :

    Connais pas,certainement ajouter du chlore de temps à autre, l’eau doit s’évaporer assez vite

  3. le Chaman dit :

    Et la connerie on la ferme comment?
    Moi ce qui me tracasse, c’est comment les employés vont êtres rémunérés. Ce qui est en jeu, ce sont des milliers d’emplois qui sont désintégrés en quelques jours. Les salaires ne sont déjà pas épais, alors comment vont’ils subvenir à leurs besoins de chaque jours.
    Les restaurants, les bars sont également touchés. Alors le problème de l’eau de la piscine, on s’en bats les couilles!

  4. BROCKART dit :

    Votre grossièreté, vous pouvez la foutre où je pense.

  5. issa gibb dit :

    Si les patrons hôteliers attendent que l’Etat donne des aides ou paie les salariés pendant la fermeture de leurs hôtels ??? On peut déjà dire qu’ils aillent se faire brosser !
    L’Etat dira simplement que ces hôtels sont des sociétés privés et que leurs salariés ne sont pas des fonctionnaires de l’Etat à dédommager pour leurs pertes d’emplois…
    Et comme les allocations chômage n’existent pas au Sénégal ; ceux sont les pauvres salariés remerciés avec ces fermetures d’hôtels qui l’auront dans le baba, pour rester poli, pour une fois…
    Car vous l’avez compris, j’aime bien la vulgarité quand je suis en colère, c’est toujours plus imagé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :