TOURISTES BLOQUÉS AU SENEGAL

Coronavirus : sur la Petite-Côte, l’inquiétude des touristes après la suspension des vols

cof

Des touristes occidentaux en vacances sur la Petite-Côte (ouest), au Sénégal, se disent ‘’très inquiets’’ après la décision des autorités sénégalaises de suspendre, pour une durée d’un mois, les liaisons aériennes entre le Sénégal et certains pays de l’Union européenne et du Maghreb, afin de freiner l’épidémie de coronavirus.
A la station balnéaire de Saly-Portudal, à Ngaparou, Somone, Nianing, Warang et dans la commune de Mbour, cette inquiétude est perceptible chez les touristes originaires des pays concernés.
Il en est ainsi chez ces quatre Français rencontrés à Saly-Portudal, sur la route de Ngaparou. Gimenez Violette et son mari, Jean, et le couple Reg et Danielle, arrivés au Sénégal respectivement le 1er et le 12 mars dernier, n’arrivent toujours pas à comprendre cette décision.
‘’Nous déplorons le manque d’information par rapport à cette mesure. Le grand souci, c’est l’ignorance. Nous ne disposons d’aucune information’’, disent-ils en chœur. Pour eux, dans pareille situation, une ‘’large communication’’ s’impose, afin que les concernés puissent savoir à quoi s’en tenir.
Les deux couples français, qui, d’habitude, séjournent au Sénégal presque tous les six mois, souhaitent que des mesures soient prises par les autorités sénégalaises pour leur permettre de regagner leur pays et de retrouver leur famille.
Ils souhaitent qu’on leur affrète ‘’un vol le plus vite possible’’ et disent vouloir rentrer chez eux, car étant à la fin de leurs vacances.
Les quatre touristes disent avoir été obligés d’héberger certains de leurs compatriotes surpris par la suspension des liaisons aériennes avec la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, le Portugal, l’Algérie et la Tunisie.
Il s’agit, selon eux, de touristes dont les réservations dans les hôtels ont pris fin au terme de leur séjour au Sénégal. Ils sont donc obligés de libérer leur chambre, sans pouvoir quitter le Sénégal en raison de la suspension des vols.
André et Jacques, deux sexagénaires de nationalité française, estiment que la décision ne concerne pas les vols au départ du Sénégal, mais seulement ceux qui viennent d’autres pays.
‘’Pour nous, rien ne s’oppose à ce qu’on rentre chez nous, en France, puisque ce sont les avions qui arrivent au Sénégal qui sont concernés. Nous rentrons chez nous. Nous rentrerons si effectivement il y a des avions. Nul ne peut nous en empêcher’’, lance André. Jacques est aussi du même avis que son compatriote.
A Ngaparou, Gislaine, une touriste belge, désapprouve la suspension des dessertes aériennes, tout en reconnaissant que la lutte contre l’épidémie de coronavirus nécessite toutes les dispositions utiles.
‘’Je suis d’accord qu’on doit faire dans la rigueur pour éviter la propagation du virus. Mais avant de prendre ce genre de mesure, il faut d’abord une bonne planification’’, suggère-t-elle en présence d’autres touristes français, belges, italiens et d’une Canadienne.
Pablo, un touriste d’origine espagnole vivant en Italie, salue la suspension des liaisons aériennes avec certains pays européens et maghrébins. Il dit y adhérer à ‘’100%’’.
‘’Si fermer toutes les frontières permet de combattre la maladie, je suis vraiment pour ce genre de mesure, d’autant plus que le monde est devenu un village planétaire. Aujourd’hui, même s’il y a des pays qui n’ont pas enregistré de cas, aucune contrée du monde n’est à l’abri’’, déclare un jeune Français en vacances à Somone.
Le gouvernement sénégalais a annoncé lundi la suspension, pour une durée d’un mois, de toutes les lignes aériennes avec la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie et le Portugal, ainsi qu’avec l’Algérie et la Tunisie, pour réduire les risques de la propagation du coronavirus.
La mesure entre en vigueur dès mercredi à 23 h 59. Selon le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, les vols cargos et les évacuations sanitaires ‘’ne sont pas concernés par la mesure’’.
ADE/ASG/ESF/APS

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. Ndiaye dit :

    des veinards qui s’ignorent..

  2. issa gibb dit :

    Si le ministre du tourisme, Alioune Sarr déclare que les évacuations sanitaires ne sont pas concernées par la mesure des arrêts des vols entre le Sénégal et plusieurs pays d’€urope…
    Plus la déclaration du pdt français Macron que toutes les mesures seront prises pour rapatrier les ressortissants français qui le désirent, en France…
    Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, en plus qu’il y a des consulats et une ambassade de France au Sénégal…
    Maintenant entre les déclarations et les actes ??? Et en combien de temps, reste le vrai problème !

    • gwennaelle jaouen dit :

      Bonjour, la réponse de l’ambassade est débrouillez vous avec les compagnies aériennes, et votre retour sera à vos frais. Sachant qu’il n’y a plus de vols pour certains pays d’Europe, vous serez obligés de rester au moins 30 jours. Alors, le beau discours de Mr Macron, ressemble pour l’instant, plus à de l’intox qu’à de l’information ! À quand les mesures de rapatriement de ses ressortissants ? Soyons patients, et croisons les doigts que ce ne soit pas juste un beau discours de politicien…

    • lebreton dit :

      BZH. Je me suis rendu cet apres midi a 15H30 a l’agence du CONSULAT de FRANCE a SALY, pour avoir des informations sur des possibilités eventuelles de rapatriement vers la France . Je n’ai pu constater qu’une porte fermée et une affiche «  » CAUSE CORONAVIRUS. BUREAUX FERMES jusqu’a NOUVEL ORDRE  » Pas tres cool….!!!

    • Carole dit :

      L’ambassade de France au Sénégal refuse l’entrée aux ressortissants français et donne aucune info claire

  3. Le Floch dit :

    Pour les consulats et les ambassades c’ est de la merde. Ils sont juste bon pour organiser le 14 Juillet, apéro.

  4. Bonin dit :

    Sejour pour voir ma fille a ngaparou avec ma deuxième fille,depuis le 12 mars, nous devions rentrer le 20 mars, je suis comme mes compatriotes, en attente d information, c est très dur de ne rien savoir, on nous dit que le gouvernement va nous donner des listes de vol, est ce vrai? En attendant, on reste confiné par peur d attraper le virus

  5. Galips dit :

    L’état Français qui doit gérer une crise sanitaire majeure a d’autres priorités que d’assister ceux qui ont choisi d’être hors de ses frontières pour leur plaisir.

    • trevidic dit :

      La fermeture des consulats ou d’une ambassade laisse le ressortissant dans la panade ,et ,la réaction de considérer que le choix d’etre hors frontiéres « est punissable ,laisse penser de la grande ouverture d’esprit de quelques uns .

  6. Stephane dit :

    Chacun doit se prendre en charge attendre le dernier moment pour rentrer au pays est de l’inconscience ca fait pas mal de temps que l’on parle de cette pandémie

  7. Sissie dit :

    C’est vrai que la France a d’autres priorités, cependant lors de son allocution Macron avait prévu le rapatriement de tous les français à l étranger qui souhaitaient revenir. Oui Stéphane on parle depuis longtemps du coronavirus, mais les gens ne pensaient pas que cela prenne une telle proportion, à tord, je suis d’accord. Et voilà maintenant ils sont piégés. Moi même je suis rentré du Sénégal le 11 mars, à temps, sans problèmes, mais parce que c’était prévu comme ça, j’aurais pu aussi rester au Sénégal et ne pas pouvoir revenir, car après cette date, tout est allé très vite. Le mot « pandémie », qui est très fort, a été prononcé la première fois lors de la première allocution du Président Macron. Et maintenant il faut faire ce qu’il faut, que tous les pays en prennent conscience et que ce putain de virus soi enrayé le plus vite possible.

  8. Sissie dit :

    Il est inadmissible que l’ambassade soit fermée ! Qu’il y ait au moins une permanence (en gardant l’espace d’un mètre en chaque personne) qui permette de venir en aide aux ressortissants de son pays, et trouver une solution en cas de problèmes. Les consulats et ambassades sont là pour ça dans tous les pays. Sinon à quoi serviraient ils si tout allait toujours bien ?

    • Bernard dit :

      Les consulats et ambassades sont là pour faire des ronds de jambe aux gouvernements en place. Pour distribuer des chèques rondelets qui partent dans certaines poches. Mais en cas d’urgence, il n’y a plus personne ! Ce n’est pas un scoop, cela a toujours été comme cela.

  9. Bernard dit :

    TOURISTES BLOQUES AU SENEGAL: Il est vrai que le manque d’informations est flagrant ! Mais il faut aussi reconnaître que les autorités ne savent rien sur les évolutions futures.
    Alors faisons de cette page un blog d’infos, de trucs et combines pour nous qui sommes bloqués !
    1 ) Si le Lamantin est fermé, un cas grave a été détecté aux Résidences du Port de Saly. Patient évacué sur l’hôpital de Dakar. Mais combien de personnes contaminées ?
    2 ) Malgré l’annonce de la Ministre, les boutiquiers distribuent toujours le pain.
    Qui continue la liste ????

  10. margaux dit :

    il n’y a pas que des touristes qui se dorent au Sénégal et qui demandent encore l’aide de l’état il y a aussi de nombreux expatriés qui y travaillent
    la crise menaçait déjà quand ils sont partis inconsciemment qu’ils fassent preuve de patience les Sénégalais sont très hospitaliers

  11. mamet dit :

    il n’y a pas que des touristes qui se dorent au Sénégal et qui demandent encore l’aide de l’état il y a aussi de nombreux expatriés qui y travaillent
    la crise menaçait déjà quand ils sont partis inconsciemment qu’ils fassent preuve de patience les Sénégalais sont très hospitaliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :