POURQUOI LIBÉRER DES ESCROCS?

Ministère de l’Hydraulique : Du nouveau dans l’affaire des 500 millions détournés

Rebondissement dans l’affaire des 500 millions détournés au ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement dirigé à l’époque par Mansour Faye.
Selon Libération, Gorgui Sow, Pdg de Gti Sarl (Une entreprise de Bâtiment, génie civil, hydraulique, assainissement, voiries et énergie) et Richard Tendeng, qui s’occupait du projet de construction de forage audit ministère sont libres.
Ils étaient été inculpés et placés sous mandat de dépôt en même temps que Moustapha Sané (ancien directeur de l’Hydraulique) et Mamadou Diokhané (ex-Dage).
Pour rappel, il leur est reproché d’avoir soutiré une somme de 505 millions de Fcfa, en falsifiant des procès-verbaux d’un marché relatif à la construction de châteaux d’eau à Bakel, Linguère, Matam, Kolda, Podor…
C’est le ministre d’alors, en l’occurrence Mansour Faye, qui avait découvert le scandale avant de saisir l’Agent judiciaire de l’État (Aje).
seneweb.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Au Sénégal les escrocs qui détournent les deniers publics vont rarement en prison, d’où la prolifération de ce coronavirus économique qui finira bien par tuer le pays !

  2. Bernard dit :

    On n’arrive pas président sans « amis » et sans compromission. Une fois que l’on est au poste suprême, il faut renvoyer l’ascenseur. En premier en nommant les « amis » comme ministres. Mais ces coquins ne se contentent pas de cela. Lorsqu’un détournement d’argent est découvert, les gentils ministres menacent de ressortir de vieux dossiers. Plus vulgairement dit, ils tiennent le président par les c….
    Cette remarque est malheureusement valable pour tous les pays du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :