BUSINESS SINO SENEGALAIS

Sénégal: Le volume des échanges sino-sénégalais a atteint 1.000 milliards de francs entre janvier et août

Les échanges commerciaux entre la Chine et le Sénégal ont atteint environ 1. 000 milliards de francs Cfa entre le mois de janvier et d’août de cette année, enregistrant ainsi une hausse de 6,5% comparativement à la même période de l’année précédente, a-t-on appris du nouvel ambassadeur de la Chine au Sénégal, Xiao Han.
« Les échanges commerciaux entre les deux pays ont été en nette progression ces dernières années. En 2019, ils ont atteint le montant de 2,5 milliards de dollars US.
Cette année, de janvier à août, les montants sont estimés à 1,837 milliard de dollars (environ 1.000 milliards de francs Cfa », a-t-il indiqué dans une interview publiée jeudi par le journal Le Soleil.
Les échanges entre les deux pays ont tellement augmenté que la Chine est « devenue une source importante de financement et d’assistance, le second partenaire commercial du Sénégal et le premier pays importateur de l’arachide cultivée [dans le] territoire sénégalais », selon le diplomate.
« De plus en plus d’entreprises chinoises, faisant confiance au climat des affaires et aux perspectives de développement du Sénégal, sont venues y investir », a souligné Xiao Han.
« Actuellement, a-t-il déclaré, plus de 150.000 emplois directs et indirects ont été créés par ces entreprises chinoises. »
afriqueactudaily.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. le chaman dit :

    Et le petit nem, il le sent venir? Ferai bien d’acheter de la vaseline pour les années à venir.

  2. Ndiaye dit :

    ca c’est du partenariat. mieux que les miettes en perfusion appelés pompeusement « aides au developpement » inferieures de loin au transfert des petits modous modous..

  3. Yvesbzh dit :

    Petite bite = Grosse enculade !!

  4. le chaman dit :

    Je conseille à notre pro-Chinois de service, de commencer à stoker de la vaseline, car il risque d’y avoir une pénurie d’ici quelques années. Face à 1 milliard et demi de braves et courageux chinois, ( eux ne passe pas leurs journées assis sur des briques, faisant du thé en se grattant les couilles) que vont faire ces quelques millions de Sénégalais d’ici 2035. As-t’on déjà vu un renard se faire tondre?
    Les procthologues vont avoir du travail, eux!!

  5. Ivan dit :

    « La Chine est devenue une source importante de financement et d’assistance ». C’est ce qui est le plus triste dans cette histoire, le Sénégal est condamné à vivre aux crochets et à dépendre de l’extérieur et, manifestement, il s’en contente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :