POURQUOI TANT DE CRIMINALITÉ?

Série d’actes criminels au Sénégal : les inégalités sociales en seraient la cause

Une succession d’actes criminels a récemment été enregistrée au Sénégal avec une recrudescence des cas de meurtres, de viols et de de trafic de drogue. Pour l’anthropologue-sociologue Youssou Mbargane Guissé, la cause de ce phénomène est à chercher dans les inégalités sociales.
“La société sénégalaise est entrain de devenir folle”
Invité ce dimanche 02 février dans l’émission Objection de la radio Sud FM, l’auteur du livre “La folie au Sénégal” attire l’attention sur les “profondes mutations” de la société sénégalaise : “la société sénégalaise est en train de devenir folle. La cause, il y a globalement la manière dont est structurée la direction d’organisation de notre société qui n’est pas bonne” a déclaré le chercheur qui soutient avoir mené une étude en collaboration avec les médecins de l’hôpital psychiatrique de Fann sur la question.
Des raisons économiques
La recrudescence des actes de criminalités serait illustratif d’une certaine “dégradation économique” selon Youssou Mbargane Cissé. Pour rappel, en guise de contestation contre les séries de viols et de meurtres, le slogan “ray bi doyna seuk” (stop aux meurtres) a dernièrement été lancé dans les réseaux sociaux par des internautes pour attirer l’attention des autorités sur la question sécuritaire.
lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    La société sénégalaise en train de devenir folle et la recrudescence des actes de criminalité due à la dégradation économique, c’est OK !… Mais pas que : La misère, l’ignorance, la fainéantise, le fatalisme, le patriarcat arriéré et inutile, la soumission religieuse, les superstitions stupides, l’escroquerie minable de l’autre, la survie, le désespoir et le manque d’avenir, plus les drogues douces, d’un côté… Et le fondamentalisme, la soif de pouvoir, l’incompétence, l’égoïsme, la course au profit, les détournements, la corruption et le « Tout pour ma gueule », plus les drogues dures, de l’autre… colorient mieux le tableau actuel du Sénégal… In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :