MACKY SALL HAUSSE LE TON

Le président annonce des réformes hardies au cours de l’année à venir. L’air menaçant, il annonce que cela va tanguer en 2020, car il faut que les choses changent

C’est un secret de polichinelle, Dakar est l’une des capitales les sales au monde. Pourtant, l’Etat injecte chaque année plus de 20 milliards Fcfa dans la gestion des déchets. Le chef de l’Etat qui présidait le Forum des cadres de son parti en est arrivé à la conclusion selon laquelle le système a montré ses limites. Macky Sall veut changer la donne et annonce des réformes hardies au cours de l’année à venir. L’air menaçant, il annonce que cela va tanguer en 2020, car il faut que les choses changent.
«Il n’y a pas un domaine aussi coûteux en ressources que la gestion des déchets. Malgré le courage des acteurs que je salue, le système n’est pas opérationnel. Il n’est pas efficace et pas efficient. Cela aussi est le fait des citoyens. On construit des maisons pour, après, laisser les gra- vats sans les ramasser. Personne ne doit le faire à la place du citoyen qui est propriétaire de cette maison. Nous allons prendre des sanctions dures au plan pécuniaire et pénal.» Ce cri du cœur doublé d’une sévère mise en garde a été lancé par le Prési- dent Macky Sall samedi dernier, lors du panel de haut niveau organisé par la Convergence des Cadres Républicains (Ccr). Très remonté contre l’indiscipline des populations, il lance : «Je refuse de paver la route qui se trouve devant chez moi en pensant que quelqu’un d’autre va le faire à ma place. Nous allons mettre fin à tout cela, car tous les pays développés sont passés par là». A cet effet, il a décidé d’apporter des modifications dans le système de gestion des déchets, dans la mesure où l’Etat dépense presque 20 milliards de francs CFA par an, sans que des avancées ne soient notées. «Avec toute cette somme, la ville n’a pas changé de visage. Il faut avoir le courage de dire que cela ne marche pas et d’engager des réformes avec les acteurs qui sont des Sénégalais. Il faut changer cela. Mais il faut qu’ils travaillent autrement et évitent de mettre la pression sur l’Etat. Le fait de dire si l’Etat fait cela, nous n’allons pas débarrasser la ville de ses déchets ; c’est du chantage et cela ne peut pas prospérer», peste-t-il.
Et en 2020, indique Macky Sall, il faudra s’attendre à des changements. « Les gens n’ont qu’à serrer la ceinture, parce que cela pourra tanguer», avertit le président sous des ovations nourries. Pour lui, il est impératif d’engager de grandes réformes. «Si on continue de cette manière, il ne faut pas se voiler la face, il n’y aura rien en 2035 et on continuera à vivre dans un pays sous-développé, qui va tendre la main et demander l’aide. Ce n’est pas cela mon ambition. Il faut affronter les forces tapies dans l’ombre et qui empêchent d’avancer. Il suffit juste d’avoir le courage et de croire en Dieu et personne ne pourra rien contre nous. Ce sont juste des lobbies qui passent leur temps à aller dans les radios et menacer les gens qui ont souvent peur», a martelé Macky Sall qui demande l’implication des collectivités locales pour rendre les villes propres.« Nous n’allons pas prendre des gens qui vont nous balayer les rues, nous devons être capables de le faire. En 2020, nous allons passer à la vitesse supérieure ; surtout que le monde nous attend pour nous avoir fait confiance, en nous donnant l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022. Dans ces conditions, on ne peut pas organiser un tel évé- nement. Et avant cela, en 2021, nous allons organiser le Forum Mondial de l’Eau avec plus de 20.000 participants», rappelle Macky Sall qui ne souhaite pas que les participants de deux grands événements voient le niveau d’insalubrité de certaines grandes artères de la capitale. «Il faudra faire preuve de péda- gogie en engageant dans le combat les élus et les populations qui ont besoin d’un cadre de vie décent», indique le président de la République.
Amadou Thiam/seneplus.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Monsieur Le Président,
    Vous avez confié la mission de restauration des plages et digues à Saly , à des Hollandais.
    Les Hollandais sont les seuls à pouvoir faire de la résistance à la pression journalière de l’eau, surtout marine. Leur pays est littéralement sous eau, mais ils ont développé de gestion qui font que tout se gère positivement.
    Je me souviens vous en avoir un jour parlé lors d’une réunion que vous aviez tenue avec vos Consuls honoraires de votre beaau pays , dont je fais partie.
    Pour la gestion des déchets plastiques et ménagers, je vous conseille également de chercher et trouver un allié qui a les compétences avérées pour gérer cette lourde charge.
    Demandez à Monsieur Kagame, du Ruanda dont le pays est parfaitement propre.
    Les solutions sont devant nous, mais il faut les appréhender er les gérer sans que des intérêts contraires ne viennent s’infiltrer pour tout faire rater.
    Nous sommes de tout coeur avec vous.

  2. Très bien, il faut faire confiance en Dieu et aux sénégalais et on va y arriver, c’est sûr ! Chacun est libre d’y croire ou pas mais je note tout de même que le Président ne parle que de Dakar. Nos charmants petits villages de brousse continueront à être des sanctuaires élevés à la gloire des ordures ménagères, des gravats, des carcasses de voitures jetées sur la voie publique… C’est le travail du service de l’hygiène de s’occuper de sanctionner les dépôts sauvages d’ordures et autres objets encombrants, mais ils sont trop occupés à racketter les hôtels et restaurants en répandant par force dans leurs cuisines des produits hautement toxiques pour avoir le temps de s’en occuper., sans doute.

  3. issa gibb dit :

    Macky Sall commence à serrer ses petits poings, à taper sur la table et à hausser le ton ???
    Car les Jeux Olympiques de la Jeunesse vont arriver très vite, en 2022 et l’anticipation n’est pas le fort des Sénégalis, l’attentisme religieux et le fatalisme sont plutôt leurs crédos…
    Mais c’est toute la crédibilité du Sénégal qui est en jeu, voire même sa gouvernance personnelle du Président Macky Sall qui est en jeu à la face au Monde…
    Car des milliers de journalistes du Monde entier vont débouler au Sénégal et ils ne s’occuperont pas tous, que du Sport… Dakar et le pays sont si dégueulasses, que c’est maintenant ou jamais qu’il faut qu’il s’y mette face à l’anarchie civique des sénégalais en matière de salubrité publique, pour espérer avoir un pays avec une salubrité publique tolérable au moment des Jeux Olympiques de 2022…
    Tout comme on fait les chinois au moment des Jeux Olympiques de 2008 en Chine, où ils ont mis des sanctions financières et des poursuites pour toute personne prise en train de cracher parterre avant et pendant les Jeux de 2008 en Chine, car le chinois crache beaucoup parterre…

    Les autorités sénégalaises devront sans aucun doute, prendre aussi des nouvelles initiatives de ramassage des enfants Talibés esclaves mendiants dans les rues pour les faire disparaître pendant les Jeux de 2022, même si ces petits esclaves maraboutiques retourneront à la mendicité forcée dans les rue, après les Jeux de 2022…
    L’Existence des Talibés, Enfants Esclaves Mendiants risquent de ternir très sérieusement et durablement l’image du Sénégal à la face du Monde, comme pays Esclavagiste d’Enfants ce qu’il est actuellement avec ses 200 000 Enfants Talibés esclaves sur son sol, au moment des Jeux Olympiques de la JEUNESSE ???
    Finalement, ces Jeux Olympiques de la Jeunesse pourraient être un cadeau empoisonné pour le Sénégal !
    La Saleté, l’Islamisme et l’Esclavage d’Enfants ne feront pas bon ménage avec le Sport… In chà Allah !

  4. Ndiaye dit :

    Mec, tu es élu à 65% au premier avec les pleins pouvoirs (police, gendarmerie, majorité à l’assemblée, armée, gardes du corps gign, palais, avion personnel, limousines flambants neufs, etc..), on ne sait pas de qui et de quoi tu as peur et de quelle lobbye tu nous parles et dont tu te méfies jusqu’à t’en remettre à Dieu.
    Agis! il te reste juste 4ans et quelques mois..

  5. rici dit :

    Si ça continue, ça peut plus durer. On va voir ce qu’on va voir…. Si tu ne veux plus que les gens urinent dans la rue, il faudrait peut être installer des pissotières… Je n’en vois qu’une à Kermel, c’est un peu juste. Pour les talibés, Issa a répondu. Et puis, c’est vrai, Mr joue sa crédibilité pour la propreté, eh ben, c’est pas gagné, ici, ce n’est pas le Rwanda, les conditions socio- culturelles ne sont pas réunies…Dieu va t’aider…

  6. Mais qui est Issa Gibb ?

  7. Souhaiterais entrer en relation avec Issa Gibb. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :