VIVE LE TOURISME CULTUREL

LES MINISTÈRES DU TOURISME ET DE LA CULTURE MISENT SUR LE TOURISME CULTUREL POUR PROMOUVOIR LA DESTINATION SENEGAL

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, et son homologue en charge de la Culture et la Communication, Abdoulaye Diop, ont signé jeudi une convention visant à mutualiser leurs moyens afin de promouvoir la destination Sénégal à travers le tourisme culturel.
Selon Alioune Sarr, cette convention va porter sur « quatre directions fortes » sur lesquelles les services des deux ministères vont commencer à travailler dans les meilleurs délais.
Il s’agit de « la valorisation de l’offre du patrimoine matériel et immatériel et des activités créatives, la promotion de la destination Sénégal à travers un agenda culturel très précis de janvier à décembre, la mise en synergie des documents et des archives sur les sites touristiques », a-t-il dit.
S’y ajoutent « l’inscription dans les six pôles touristiques d’une offre ancrée dans l’histoire et la culture de notre pays et la définition de circuits touristiques et culturels de sites et monuments de notre pays ».
Pour ce faire, les deux parties ont « prévu déjà le 19 du mois de septembre, d’être à Gorée pour également visiter mais surtout prendre des décisions pratiques », selon Alioune Sarr.
Le patrimoine culturel « est un énorme potentiel pour le développement du tourisme », a pour sa part noté son homologue Abdoulaye Diop.
A en croire le ministre de la Culture et de la Communication, même si « la mise en produits touristiques des biens du patrimoine culturel est du ressort des professionnels du tourisme (…), le ministère de la Culture et de la Communication a l’obligation d’identifier, de préserver et de promouvoir les biens culturels majeurs ».
Dans la convention, a-t-il dit, « la culture va ainsi offrir une gamme variée de produits d’appel du tourisme culturel qui vont alimenter les revues, les publications touristiques et le portail de la destination Sénégal ».
Sur ce point, il a annoncé qu’un « plan d’action à court et moyen terme devra être élaboré par les services techniques respectifs pour une mise en œuvre rapide et opérationnelle de cette convention ».
Selon Abdoulaye Diop, « le Sénégal, héritier d’une longue tradition en gestion et valorisation de son patrimoine culturel, compte aujourd’hui près de 386 sites et monuments historiques classés sur la liste nationale que sont les lieux de mémoire et de culte historiques, les sites archéologiques, l’architecture traditionnelle ou coloniale etc. »
Sans compter « les 7 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : l’île de Gorée, Saint-Louis, les Cercles mégalithiques de Sine Ngayène et de Wanar, le Delta du Saloum, les Paysages culturels du Pays Bassari, les Parcs nationaux de Niokolo-Koba et de Djoudj’’.
« Nous avons également les richesses exceptionnelles du patrimoine culturel immatériel à travers les pratiques, les rites, les savoirs et savoirs-faire, la musique, la vêture, la parure qui forgent l’identité culturelle. Le Kankourang et le Xooy ont été inscrits sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l’UNESCO », a-t-il ajouté.
Selon lui, « tous ces éléments montrent combien la culture peut contribuer à la diversification de l’offre touristique ».
APS

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Yvesbzh dit :

    Cela fait 35ans que j entends les,mêmes CONNERIES

  2. lionel lopez dit :

    C’est bien, après avoir brillé par leur absence totale de soutien au Festival International Du Sine Saloum et de la Culture Sérère, ils auraient eu une illumination????

    lES CHAMPIONS DU PIPO

  3. issa gibb dit :

    Effectivement, cela ne fait pas 35 ans…Mais depuis 2010, pour ma part, que j’entends les mêmes conneries sur le tourisme au Sénégal, en plus du turn-over des ministres successifs du tourisme qui racontent toujours les mêmes conneries… Comme dans un cercle vicieux des mêmes conneries, sans fin …
    Pauvre Sénégal avec ses bras cassés au Tourisme !
    Vous êtes sûrs que Macky Sall ne les choisit pas dans les asiles pour débiles mentaux ou les hôpitaux psychiatriques : « Allez, toi ! tu seras ministre du tourisme… Sors ton entonnoir, sur la tête ! »

  4. issa gibb dit :

    On va demander aux bâtiments du Patrimoine architectural colonial de Saint Louis, si on fait quelque chose pour lui, pour soutenir ou diversifier le Tourisme culturel, malgré l’héritage de la longue tradition de gestion et de valorisation du Patrimoine culturel, lieux de mémoire, lieux historiques ou lieux architecturaux en total abandon et délabrement, à Saint Louis comme la Maison du Gouverneur sur l’Île de Gorée ou la Maison de Richard Toll et les sites de Cercles mégalithiques qui ne ressemblent plus qu’à des champs d’herbes brûlées par le soleil, abandonnées à leur pauvre sort archéologique que de nom ??? Pas très attractif pour le Tourisme, tout çà…
    Puis il y a toujours la saleté, les ordures partout, le long des routes, dans les rues, sur les plages, dans l’eau et leurs odeurs, qui en révulsent plus d’un (Allemands, Suisses, Scandinaves, peuples de la propreté de leurs pays… les Américains habitués aux plages des Caraïbes immaculées… Pas encore, les français qui ont l’habitude d’avoir les 2 pieds dans la merde comme les Coqs…)
    Ensuite, viennent les Bana-Banas ou autres harceleurs-arnaqueurs qui font fuir la grosse majorité des touristes et qui ne comprennent toujours pas que le plaisir d’acheter doit se faire sans harcèlement et encore moins au marchandage hors d’âge, à l’heure d’Internet où avec un seul clic, tu as 1000 fois, le même article à vendre avec des prix défiants toute concurrence… Complètement largués, l’Antiquaire Sénégalais !
    Et enfin, il y a les enfants talibés mendiants qui agressent les touristes et pour cause , mais qui n’apitoient même plus les touristes par leur mendicité et leur sort, leurs guenilles et leurs haillons, leurs morves au nez et leurs plaies quand ils apprennent les causes de leur mendicité pour enrichir leurs marabouts esclavagistes avec l’image de Sénégal culturo-religieux qui en prend un sacré coup… Même le Grand Hub AIBD n’arrive pas à rattraper le coup ??? Chercher l’erreur !
    Ce n’est pas le Virus Ebola qui est en cause pour la reprise du Tourisme au Sénégal … Mais, le Virus HARST (Harcèlement, Arnaque, Racket, Saleté et Talibé) dont les autorités n’ont toujours pas pris conscience pour relancer le tourisme, tandis que la population sénégalaise en est encore totalement infectée, à faire fuir les touristes, se sortir le pain de la bouche ou se tirer une balle dans les pieds…
    Ministre, professionnels et population n’ont toujours rien compris au Tourisme et aux touristes dont la première mesure est de respecter les touristes et éviter le mettre dans un pays rempli de merde… Quand un touriste est déçu, trompé, écoeuré, harcelé ou en colère : Il s’en va et ne revient plus … Et il ne fait pas de la bonne publicité sur la destination Sénégal sur Internet….
    Ne pas comprendre çà, depuis des années, c’est être con à bouffer du sable et bientôt des boulettes de pétrole dans le sable… Au grand plaisir, des marabouts Cadillac ou esclavagistes d’enfants talibés, anti-touristes occidentaux !

  5. Beatrice BRUN dit :

    Et FATHALA, personne en parle ?
    Un Ministre et son épouse sont allés faire un safari à FATHALA !
    Ils ont caressé un LION !🦁🦁🦁🦁
    De là, à dire que Monsieur le Ministre
    soit un « antispeciste » , il n’y a qu’un pas ! 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

    Les antispecistes et les anticapacitistes, seront ravis ! 👍😃☀️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :