NOUVEAU SCANDALE DE 400 MILLIONS VOLÉS

Scandale à l’IPRES : Près de 400 millions FCfa volés


s
L’affaire des tickets-restaurants de l’Institut prévoyance retraite du Sénégal(Ipres) est une grosse nébuleuse. Selon les informations de Libération, près de 400 millions de F Cfa ont été volés par une mafia organisée. Le Directeur général de l’Ipres, Mamadou Sy Mbengue, a annoncé en interne avoir porté plainte mais jusqu’à présent, l’affaire n’a connu aucun développement judiciaire.
Il y a de cela quelques temps, nos confrères du journal Le Témoin avaient révélé un scandale financier au cœur de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres). Il s’agit de l’affaire dite des « tickets-restaurants ». En effet, comme l’expliquaient nos confrères, « l’Ipres comme toute entreprise, restaurait son personnel, cadres ou employés dans des restaurants de la place, à l’aide d’un système de paiement dit tickets-restaurants et chèques-déjeuner.
Et chaque mois, les restaurateurs se faisaient rembourser par l’Ipres sur la base de tickets- souches. Malheureusement, pendant des mois voire des années, l’Ipres ne faisait que payer des montants reposant sur des tickets trafiqués et repas fictifs. Comme quoi, l’Ipres payait beaucoup plus que ce qu’il devait réellement aux restaurants ». Selon les informations de Libération, presque 400millions de Fcfa ont été volés à travers ce système frauduleux, qui a duré des années.
Face à ce scandale, le directeur général de l’Ipres avait annoncé, en interne, avoir déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (Dic). Mais aucun des administrateurs n’a vu la couleur de cette plainte pour ne pas dire qu’ils doutent en majorité de l’effectivité de cette procédure. Chercherait-on à protéger des gens ? Dans tous les cas, au-delà même de certains cadres de l’Ipres, plusieurs grands restaurants connus de la place, se sont rendus complices de cette mafia. Libération y reviendra en détails, avec des documents explosifs à l’appui.
LIBERATION

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Réginald Groux dit :

    L’impunité pour les délits financiers et autres détournements est un encouragement à la récidive. A quand une véritable répression pour tous ces scandales qui se succèdent et dont ils semble que tout le monde passe à travers sans grand dommage ?
    Comme lu dans un excellent article paru il y quelques jours dans SBR, un état qui ne lutte pas contre la corruption (et j’ajoute le gaspillage), ne parviendra jamais à décoller, quelques soient ses investissements et ses ressources.
    On dit que le Président Macky Sall était autrefois Maoïse : il devrait songer au bon exemple des camps de rééducation par le travail où Mao envoyait les prévaricateurs cultiver le riz, couper du bois ou creuser des tranchées, histoire de les remettre dans les réalités de ce que vit le petit peuple au quotidien. Sûr qu’au Sénégal, ça en calmerait quelques uns…

  2. Stéphane dit :

    Une vraie description de l’état d’esprit du Sénégalais et lorsque tu est Toubab c’est pire tu ne représentes qu’un billet à leurs yeux , arnaquer un blanc est un gage de prestige

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :