RETRAITÉ C’EST COMPLIQUÉ

Être retraité au Sénégal : le temps des incertitudes

Notre article aborde les expériences du vieillissement des personnes âgées chefs de ménage au Sénégal, dans un contexte de faibles ressources pour assurer les responsabilités familiales. Plus particulièrement, le passage à la retraite fragilise une organisation familiale dans laquelle un chef de famille qui perçoit un salaire est conduit à prendre à sa charge une multitude de personnes (coépouses, enfants mineurs, enfants majeurs sans emploi, éventuellement mariés, petits-enfants et autres enfants confiés, cousins, etc.). Dans ce cadre, le caractère « symbolique » de la pension pèse moins sur la capacité de la personne âgée à répondre à ses propres besoins que sur sa capacité à répondre aux besoins de la famille élargie. L’analyse des entretiens menés dans les agglomérations de Dakar et de Saint-Louis montre une convergence dans la gestion de l’économie domestique et révèle surtout que les pensionnés ne sont pas exempts d’une vulnérabilité économique et de stratégies de « survie ». Ces expériences s’accompagnent de multiples épreuves mêlant prises de risque, privations individuelles et fort sentiment du poids des responsabilités. Ainsi, entre la grande majorité des personnes âgées qui ne reçoivent rien et les retraités qui reçoivent peu, le chemin pour sécuriser cette période de vie est encore long au Sénégal.
Emmanuel Niyonsaba/cairn.info

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *