TOUJOURS PLUS DE VIANDE

Hausse de 74 tonnes des abattages contrôlés de viande en février

Les abattages contrôlés de viande au Sénégal ont connu une hausse de 73,5 tonnes au terme du mois de février 2019 comparé à la même période de 2018, a appris APA lundi auprès de la société de gestion des abattoirs du Sénégal.
Le cumul de ces abattages de viande établi par cette société s’est élevé à 2190,40 tonnes durant la période sous revue contre 2116,90 tonnes en février 2018, soit une progression de 3,47% en valeur relative.
En variation mensuelle, ces abattages ont connu une baisse de 85,7 tonnes, passant de 2276,10 tonnes en janvier 2019 à 2190,40 tonnes un mois plus tard.
Massamba Sall/te/APA

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Reyser dit :

    Il faut bien se nourrir, il n’y a plus de poissons.

    • Patricia dit :

      Les végétaux ça vous dis quelque chose ou pas ???
      On n a pas besoin de produits animaux pour se nourrir et en plus c est meilleur pour votre santé !! Enfin…. si vous y tenez évidemment !!!

  2. le chaman dit :

    Comme d’habitude le journaliste est fâché avec les chiffres. D’abord le titre. Et si février à connu un gain de 73.5 tonnes de plus que le mois de février 2018, en revanche. En glissement sur un an la perte est de 85,7 tonnes. C’est plus moins beaucoup…

  3. Brun dit :

    Merci le Chaman, merci Patricia.
    Les Légumineuses, préparées, les légumes verts, les fruits, offrent une palette diversifiée pour nous nourrir convenablement.
    Je ne lis pas assez d’articles sur les élevages de porcs, et leurs conditions d’abattage qui fleurissent ça et là au mépris des règles sanitaires et de souffrance animale.
    C’est une souffrance insupportable pour moi d’entendre les hurlements déchirants à Saly Joseph .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :