DES DRONES POUR SURVEILLER LES FORÊTS

Lutte contre le trafic de bois : Des drones, pour augmenter la surveillance des forêts

L’Etat du Sénégal a projeté d’équiper les services forestiers de drones, pour augmenter la surveillance des forêts. Cette annonce est faite au cours de la cérémonie officielle d’ouverture du premier atelier national de partage du Code forestier par le ministre de l’Environnement et du Développement durable.
« Des drônes pour contribuer à la surveillance de la fôret » c’est la volonté des autorités étatiques après la révision du Code forestier et l’implication de toutes les Forces de défense et de sécurité, pour mieux faire face à la coupe abusive et le trafic illicite de bois soutenus par la «dimension extraterritoriale» et la présence de «receleurs en Gambie».
Mame Thierno Dieng déclare : «Il est illusoire de vouloir surveiller toute la forêt par voie terrestre. Il est nécessaire de doter les agents des eaux et forêts de moyens aériens pour surveiller les forêts.» Il compte aussi accroître le recrutement d’agents des eaux et forêts pour combler le déficit en ressources humaines.
« Le déficit des moyens dans les eaux et forêts est chronique (…) mais ces deux dernières années, des efforts très appréciables ont été faits en termes de mobilité », indiqué Mame Thierno Dieng, avant de signaler que l’année dernière, « pas moins de 40 véhicules » ont été acquis.
Le nouveau Code forestier durcit les peines contre la coupe illicite de bois. Il porte les sanctions privatives de liberté à « un minimum de 4 ans de prison » et celles pécuniaires à un « minimum de 10 à 30 millions ».
Le Code forestier est une ’’disposition juridique qui s’ajoute à la disposition physique’’ consistant à mettre à contribution toutes les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le trafic illicite de bois, a-t-il dit.
Le ministre relève que la police, la gendarmerie et l’armée sont « à égal niveau de volonté et conscience pour adresser cette question, dont les enjeux et les conséquences futurs sont plus graves que ce que nous (vivons) actuellement ».
Le gouvernement sénégalais met tout en oeuvre pour préserver l’environnement et lutter contre la déforestation.
seneactu

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 👍👍👍👍👍👍ENFIN👍👍👍👍👍👍!
    Comme au KENYA, on peut ajouter des rangers aides de Malinois, pour leurs rondes de jour comme de nuit !
    Pour l’avoir déjà écrit, en France, nous surveillons les Forêts de manière drastique.
    Police, gendarmerie, DFCI, et……. bénévoles aides de leurs chiens de défense.

  2. Xx dit :

    Des drones, bonne idée… déjà exploitée antérieurement par M. Ali El Haïdar pour dénoncer les coupes sauvages…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :