EXIT LE MINISTRE DU TOURISME

Mame Mbaye Niang a été limogé selon des sources du palais

Ce n’est plus un secret pour personne que la responsabilité du ministre Mame Mbaye Niang dans ce qu’il est convenu de qualifier de carnage financier au Prodac est souvent évoquée.
Encore faut-il rappeler que le rapport de l’inspection générale des finances a fini d’épingler l’ancien et l’actuel coordonnateur du programme des domaines agricoles communautaires qui se sont livrés, selon les enquêteurs, à une véritable bamboula financière avec des montant parfois hallucinants aux détours de procédures de marchés totalement aux antipodes des règles établies.
Selon des sources proches du palais, Mame Mbaye Niang n’a pas démissionné. Il s’agit plutôt d’un limogeage pur et simple. Mieux, elles parlent de mesures conservatoires, en attendant qu’une probable information judiciaire vienne établir la responsabilité de chacun des acteurs cités dans ce dossier du « prodac-gate ». Nos sources renseignent que c’est depuis le Canada où il était l’invité de Justin Trudeau (premier ministre canadien) hôte du G7 que Macky Sall a informé le premier ministre Mohamed Dionne de sa décision de démettre son ministre du tourisme.
Pour rappel, Mame Mbaye Niang avait 69 chargés de missions au département de la jeunesse et était réputé très liquide et d’une générosité sans pareille.
koumpeu.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    On peut dire ou penser qu’il fait suite à une liste trop longue de ministres du tourisme ?

  2. Stephane dit :

    Générosité sans pareille avec l’argent d’autrui ,du vol quoi !

  3. issa gibb dit :

    Un pas avant : Mame Mbaye Niang, sinistre-ministre du tourisme et ex-généreux ministre de la Jeunesse présente sa démission pour raisons personnelles …
    Un pas en arrière : Le Président Macky Sall refuse la démission de son sinistre-ministre du tourisme…
    Un pas en avant : Finalement, le Président Macky Sall limoge son sinistre-ministre du tourisme corrompu jusqu’au cou, avec ses dérives financières dites exceptionnelles et ses largesses à ses 69 chargés de ministère, dignes d’un roi africain à ses courtisans sur le dos du peuple et les aides internationales, bien évidemment …

    Un scénario de présomption d’innocence courte et d’indécision protectrice présidentielle courte, plus soutenables pour finir par un limogeage sec…Et la valse ou turnover des ministres du tourisme au Sénégal, continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :