CASAMANCE: ENCORE UNE SOMBRE HISTOIRE D’OTAGES

Fin de la prise d’otages dans les forêts de San samba en Casamance
rebelles_otages.jpg
12 hommes libérés. Sains et saufs, contre une rançon d’un million.
Les exploitants forestiers pris en otage mercredi dernier, par des éléments armés de la faction nord de Salif Sadio, dans les forêts de Koling, ont recouvré la liberté sains et saufs, ce dimanche 12 juillet, en début d’après-midi.
La libération des 12 hommes capturés mercredi dernier 8 juillet est finalement intervenue hier, dimanche (12 juillet) en début d’après-midi, soit après 5 jours de captivité. L’armée y a beaucoup contribué par des opérations de sécurisation mais aussi le versement confirmé d’une rançon d’un million de FCfa a allongé la vie des prisonniers suspendue à une caution. Une affaire de coupe de bois est à l’origine de cet épisode qui se poursuit par la traque en cours des hommes de la zone militaire N°6 dans ce secteur du Diassing.
Les exploitants forestiers pris en otage mercredi dernier, par des éléments armés de la faction nord de Salif Sadio, dans les forêts de Koling, ont recouvré la liberté sains et saufs, ce dimanche 12 juillet, en début d’après-midi. C’est le résultat de plusieurs facteurs combinés notamment la traque des forces de défense et de sécurité de la zone militaire N°6 qui ratissaient le secteur du Diassing depuis le début du kidnapping.
Il s’y ajoute, selon une source digne de foi, confirmée par Pape Cissé le gérant de la scierie de «Jangoo» à Bignona, le versement d’une rançon d’un million de FCfa contre les dix initialement réclamés par les ravisseurs. L’on ignore encore les conditions dans lesquelles s’est effectué cet échange, mais nombreux sont ceux qui soutiennent la présence d’une main intermédiaire qui pourrait réceptionner l’enveloppe au nom des ravisseurs qui se déplaçaient en cachette.
Au sujet de leurs mouvements annoncés dans le Nord Sindian ces dernières quarante-huit heures, des sources bien informées renseignent qu’ils n’étaient pas du tout sorti du secteur de Sansamba. Et, les opérations de sécurisation de l’armée pourraient finir par les mettre hors d’état de nuire, ajoutent les mêmes sources.
A signaler enfin que les prisonniers étaient au nombre de 12 au lieu des 10 annoncés, soit alors un total de 17 hommes capturés, y compris les 5 déjà libérés le premier jour par les gendarmes de la brigade territoriale de Sédhiou. Tous étaient regroupés, ce dimanche, au domicile du chef de village de Koling et seront probablement conduits à la brigade de gendarmerie de Sédhiou pour complément d’enquête.
Sud Quotidien

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. oyster dit :

    Voila qui relance la sécurisation du tourisme !

%d blogueurs aiment cette page :