IMMIGRATION CLANDESTINE: L’EUROPE DOIT AIDER L’AFRIQUE

Immigration clandestine: Macky Sall préconise une gouvernance économique et financière
7905925-12281678.jpg
En marge de la 33eme session du Comité d’orientation du Nepad, le Président Macky Sall s’est prononcé, ce samedi  13 juin 2015, à Johannesburg, sur la vague d’immigration de l’Afrique vers l’Europe et les modalités de résolution des flux migratoires. Au delà du drame que constituent les flux migratoires, le Président Macky Sall  a fait un diagnostic sans complaisance qui lui permet de considérer que la meilleure réponse à apporter aux flux migratoires incontrôlés, c’est un partenariat économique gagnant-gagnant entre l’Europe et l’Afrique. Un partenaire qui prend en compte les rapports historiques entre les deux continents et qui mettrait fin à l’injustice économique et financière que subit l’Afrique à travers de contrats d’exploitation de ses ressources humaines souvent inéquitables et injustes. Extraits …
La barricade  ne suffira pas… L’Europe doit accompagner l’Afrique
L’Afrique vit très difficilement ce drame et est en  train de s’organiser au plan continental pour apporter une réponse qui se déclinera forcément à travers des réponses nationales et nous préparons aussi la rencontre de Malte avec l’Europe, pour apporter une réponse à ce drame. Notre responsabilité de  leaders africains consiste à trouver des solutions pour fixer les populations africaines sur le continent. Mais l’Europe aura bien entendu un rôle à jouer. L’Europe doit accompagner l’Afrique sur le développement de l’emploi en Afrique à travers des secteurs comme  l’agriculture, l’agro-industrie puisque, sur ce plan, nous avons des défis majeurs en matière de développement et en matière de création d’emplois. Mais la barricade seule, le Frontex seul ne suffiraient pas à fermer l’Europe. Sinon l’histoire rattrapera l’Europe. Elle avait elle-même fait appel à l’Afrique à des moments difficiles.  Aujourd’hui tout ce que nous demandons, c’est un traitement avec la dignité requise et une collaboration internationale pour que l’Afrique assure l’avenir de sa jeunesse. 
Nous ne pouvons pas accepter qu’on traite l’Afrique avec mépris
Réagissant aux quotas d’accueil établis et aux difficultés d’obtention de cartes de séjours des africains en Europe, le Président Macky Sall précise:  »  L’attitude de l’Europe par rapport à ces flux massifs, peut sans doute se comprendre sous un certain angle mais, en même temps, il y a quelque chose qui me choque dans cette distribution de quotas, puisque entre l’Afrique et l’Europe, c’est une vieille histoire qui n’a pas commencé maintenant. Il ne faut quand même pas qu’on oublie tout ce qui a lié ces deux continents. Je ne suis pas partisan du rappel de l’histoire, puisque nous devons aller de l’avant, mais nous ne pouvons pas non plus accepter qu’on traite l’Afrique avec mépris. Nous ne pouvons plus accepter ce genre de comportement ni de discours. Ce continent a trop payé pour des bêtises de l’humanité à travers la traite négrière, la colonisation. Nos ressources  continuent encore à être pillées. C’est le sens de mon discours au G7.
Il faut mettre fin à l’injustice dans les relations d’affaires
Car même si nous avons des ressources, les contrats et les codes qui déterminent et qui régulent les secteurs des hydrocarbures et des mines, ne permettent pas aux pays africains d’avoir des ressources financières à la hauteur de leurs potentialités.  Donc, indépendamment des questions de corruption et de démocratie, il y a, fondamentalement, une question d’injustice que l’Afrique pose aujourd’hui sur la table et exige qu’il y ait plus d’équité afin justement qu’en retour, elle s’occupe elle-même  du développement du continent.
Lateranga.info

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. oyster dit :

    Il est vrai que l’ EUROPE doit aider l’AFRIQUE et ceci entre autre pour ne plus recevoir des émigrés « économique » qu’elle ne peut absorber avec son chomage
    mais , la question se pose de savoir concrètement ce que l’AFRIQUE ferait dans ce cas pour les retenir ? »
    Nous devons revoir nos échanges pour ne plus revenir encore et toujours sur le passé que vous appellez des « betises de l »humanité. »

  2. charles dit :

    il es vrai que l’africain est tant reconnaissant ! bien sur nous devons encore et encore donner et redonner mais nous ne faisons que cela !!!!!! mdr !!!!

  3. rico dit :

    Il faut mettre de coté la corruption et les problèmes de démocratie, ben voyons, c’est un peu facile.
    Si quelqu’un pille encore les Africains, c’est grace à la corruption de certains.
    La colonisation, c’est fini depuis plus de 50 ans…55 au senegal.
    Les émigrés « économiques », c’est souvent une question de société après le chomage endemique. Or, dans les priorités des pays, la resorption dudit chomage arrive loin derrière le reste. Le secteur agricole qui pourrait absorber nombre d’illetrés mais néanmoins aptes est délaissé. Pas de vision macro économique globale.
    Quand à l’europe, elle doit recevoir les Erythréens, les Somaliens, certains Soudanais, bien d’autres dans ces mêmes cas de menaces, de guerre, etc… comme les Syriens.

  4. Candide dit :

    Injustices dans les relations d’affaires : les gouvernants et hommes d’affaires Africains sont-ils donc si démunis qu’ils ne puissent négocier des contrats bénéfiques à leur pays respectif ? n’ont-ils pas la possibilité de créer des alliances pour défendre leurs intérêts communs ? (cf. l’OPEP, créée en 1960 à l’initiative de l’Iran et du Venezuela). Pour ce faire, il faut évidemment une réelle volonté, se fixer des objectifs précis, se donner les moyens d’atteindre ces objectifs… et donc travailler, travailler, travailler… donc créer des emplois… donc créer de la richesse intérieure par le travail. Et commencer par le commencement… comme par exemple, et a minima, assurer l’auto-suffisance alimentaire des populations, ce qui, dans ce secteur, réduirait considérablement les importations de riz, farine, produits laitiers, etc… Il paraît que « gouverner, c’est prévoir », et que la politique c’est « la science du gouvernement des Etats, la manière d’agir, la stratégie ». Il paraît aussi qu’on ne prête qu’aux riches… pourtant bien des pays Africains reçoivent des subventions et aides financières de toutes sortes de la part des pays dits riches…

  5. TRAVIAN dit :

    Ils ont qu’a demander de l’aide au pays musulmans aux monarchies du golfe… Nous on leuirs doit rien…

%d blogueurs aiment cette page :