DAKAR S’EMBELLIT

Aménagement espaces verts et détente: La Patte d’Oie change de visage
d01639109b876f95d69e5e58c4038ed50827d1dc.jpg
Un hectare de gazon, 500 m2 de coquillage, 12 lampadaires solaires, un jet d’eau, deux passerelles, 10 000 plants dont 200 arbres. Voilà entre autres, ce qui est prévu sur le site du rond-point de la Patte d’Oie. Sur cette superficie de 3 ha, il est prévu dans le cadre d’un projet vert initié par l’Etat, des aires de jeux comprenant des terrains de sports (basket, handball, tennis), mais aussi un tour de 27 mètres avec au sommet des flammes tricolores, a annoncé, ce lundi, Abdou Aziz Diop, patron de la Direction des cadres de vie et des espaces verts urbains (Dcvevu),.
 C’était à l’occasion d’une visite de chantiers qu’effectuait Diène Farba Sarr, ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie sur des sites situés dans la région de Dakar. «C’était un désert, un refuge de bandits qu’on a aménagé. Le site va abriter un aquarium, un espace de détente avec connexion au wifi, des buvettes, mais aussi un jet d’eau. Un parking est même prévu sur le site», a déclaré le ministre, au cours de la visite de terrain. Rencontre au cours de laquelle il a relevé l’ambition de l’Etat de reconstruire dans cet espace, le capital animalier et végétal en y apportant des lièvres et des canards. Ce, pour dit-il, apporter un nouveau visage à la capitale. Avec à terme, promet Diène Farba Sarr, l’ambition de faire du site une porte d’entrée de Dakar, digne de l’image d’une capitale.
Une façon de rompre également avec le béton et améliorer le cadre de vie des populations sénégalaises, souligne le ministre qui rappelle que beaucoup de cartes d’identité nationale et d’armes blanches ont été retrouvées au niveau du rond point de la Patte d’Oie. Toutefois, il a précisé qu’après Dakar, les autres régions suivront. Des ciblages sur les potentiels sites devant accueillir de tels types d’ouvrages ont déjà été faits, dit-il. Partie prenante de ce projet, les membres de l’Association des jardiniers et pépiniéristes du Sénégal se sont réjouit de cette initiative. Et se sont engagés à faire de sorte à «corriger et faire de sorte que la verdure reprenne sa place ».
Youssoupha MINE/Seneweb

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Nicolas dit :

    Du gazon pour les moutons! Et on ne se demande pas qui bouffera les canards et les lièvres!!! Lol MDR!!

%d blogueurs aiment cette page :