VIOLENCES CONJUGALES

53% des ménages connaissent des violences conjugales

violence-faite-aux-femmes.jpg
L’élimination des violences basées sur le genre demeure un défi majeur. Le Sénégal a ratifié la plupart des conventions internationales contre les Vbg, et a adopté un ensemble de lois les sanctionnant.
Cependant, le phénomène persiste et touche des milieux insoupçonnés. Mais dans le milieu scolaire n’est pas épargné.
Mais dans le milieu conjugal, dit Fatou Diop Sall, présidente de la cellule genre et équité de l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, 53% des ménages connaissent des violences conjugales au niveau national, selon un rapport du Groupe d’études et de recherche genre et société (Gestes) de cette institution, présentée lors de la célébration e la journée internationale de la femme.
Mamadou Fall/Senenews

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. chees dit :

    des lois le sénégal n’en manque pas encore faut-il les faire appliquer ses lois !!!!!la police n’a plus aucun moyens .Si vous leur ramenez un voleur ,ils n’en veulent pas , ils le jette dehors au bout de 2 jours…..(.surtout les voleurs de toubabs) alors comment voulez vous qu’ils se dérangent pour faire respecter ce genre de loi .

  2. Candide dit :

    Les violences conjugales : c’est la honte universelle… Connaissez-vous actuellement UN SEUL PAYS sur cette planète où LA FEMME est considérée comme étant véritablement l’égale de L’HOMME ? Moi non… Les hommes qui usent de violences à l’égard des femmes sont des êtres faibles qui n’ont d’autres arguments que la force physique… et quand on sait que ce sont les hommes qui ont fait les lois, vous voyez ce que je veux dire ?

%d blogueurs aiment cette page :