PAS DE FRANCAIS DANS LES DAARAS!

Levée de boucliers contre un projet de loi sur les écoles coraniques : les maîtres de daaras sonnent la révolte
talibe_boy_ii.jpg
La polémique enfle autour d’un projet de loi sur les écoles coraniques avec l’introduction du français. De Touba à Darou Mousty, les maîtres coraniques ou «borom daaras» ne sont pas du tout contents et ils le disent ouvertement à qui veut l’entendre.
Contre ce qui est perçu comme la modernisation des daaras avec l’introduction envisagée du français dans l’enseignement, ils estiment que c’est une manière déguisée pour le pouvoir de leur mener la guerre. Sur les ondes de Walfadjri, ils ont réitéré leur opposition à un tel projet de loi qui suscite dans leurs rangs une levée de boucliers. «Personne ne nous soutient et nous ne demandons rien à personne», a martelé l’un d’entre eux qui estime que l’Etat du Sénégal s’est jusqu’ici désengagé de ce secteur de l’éducation qu’il ne finance. D’où leur mise en garde sévère adressée aux autorités. A Touba, dans une vidéo diffusée sur le web, certains responsables de daaras sont sur le pied de guerre, prêts à en découdre avec l’autorité si un tel projet aboutissait. «Cette loi ne sera pas appliquée, qu’elle soit votée ou non», renchérit un maître de daara interrogé par la radio.
À Darou Mousty, deuxième capitale du mouridisme, certaines populations indexent le président Macky Sall qui serait derrière une telle initiative selon eux.
Ils regrettent aussi que le chef de l’Etat n’ait jamais mis les pieds dans leur localité qu’ils estiment oubliée dans le programme de modernisation des cités religieuses à coup de milliards.
Seneweb

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. stephane dit :

    Article
    Palabres de singes sur le baobab sur le dos des toubabs

  2. oyster dit :

    Un bon conseil pour maintenir la paix :
    Ne touchez pas à TOUBA qui est gage de stabilité contre l’extrémisme …
    Il y a assez de problèmes sans en rajouter un de plus ?

  3. Eric dit :

    C’est pas contre les daaras qu’il faut se battre mais bien contre les pseudos marabouts esclavagistes d’enfants …

%d blogueurs aiment cette page :