FEMME DE L’ANNEE

La ministre de la Santé, Eva Marie Coll Seck, élue « Homme » de l’année
arton44776-53431.jpg
La ministre de la Santé du Sénégal, Eva Marie Coll Seck, a été élue « Homme » de l’année. Son action contre le virus Ebola lui a sans doute valu cette distinction.
Celle qui n’a pas ménagé ses efforts pour venir à bout de la propagation du virus Ebola au Sénégal.
Une lutte acharnée contre Ebola
Retrouvée au premier plan lors du premier cas d’Ebola au Sénégal, en août dernier, Eva Marie Coll Seck a su mettre en place un dispositif efficace afin de lutter contre une propagation et guérir au plus vite ce malade. Le Sénégal par mesure de sécurité avait même décidé de fermer les frontières.
Par ailleurs, à travers une communication dans les médias, elle a su informer au mieux la population face à ce virus sans qu’il y ait de psychose. Ses compétences face au virus ont fait le tour du monde, incitant le Président américain Barack Obama à envoyer une équipe de chercheurs américains afin de s’imprégner des méthodes de la ministre, rapporte Seneweb.
Agé de 61 ans, Eva Marie Coll Seck, médecin de formation, a enseigné la médecine à des générations entières au Sénégal. Son doctorat en médecine lui a valu d’être, de 1996 à 2001, responsable de département à l’ONUSIDA, à Genève. En 2001, elle devient ministre de la Santé sous le régime d’Abdoulaye Wade. Deux ans plus tard, elle est contrainte à la démission. Elle retourne à Genève où elle passe 8 autres années, avant de revenir au Sénégal soutenir la candidature de Macky Sall à la Présidentielle de 2012.
Depuis avril 2012, Eva Marie Coll Seck est de nouveau ministre de la Santé. En dépit de nombreux remaniements du Président Macky Sall, Eva Marie Coll Seck a été maintenue à son poste.
Kardiatou Traoré

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Eva-Bettina dit :

    Bravo Mme. la ministre !!
    BRAVO A L’HUMAIN SÉNÉGALAIS DE L’ANNÉE !

  2. Candide dit :

    Ce sont les femmes qui donnent la vie, ce sont elles qui sauveront le monde. « La femme est l’avenir de l’homme ». Bravo Madame Eva Marie Coll Seck !

%d blogueurs aiment cette page :