Pas d’Ebola au Sénégal!

Ebola entraine des annulations et plongent les professionnels du secteur dans l’inquiétude
banabana plage.jpg
A moins de deux quelques jours de l’ouverture de la prochaine saison touristique 2014/2015 en Casamance, les professionnels du secteur sont très inquiets. Des acteurs du tourisme qui déplorent l’impact négatif que l’apparition, pour la première fois du virus Ebola à Dakar, pourrait avoir un coup sur leurs activités durant cette présente saison.
«Plusieurs de nos réservations de séjours touristiques en Casamance ont été annulées. D’ailleurs, il y a quelques jours seulement, un groupe de 50 personnes qui devait venir en vacance ici en Casamance, nous a finalement signifié qu’il ne viendrait plus à cause du virus Ebola bien que, la maladie n’existe plus au Sénégal», explique Michelle Ndiaye, gérante d’agence de voyage au quartier Escale, à Ziguinchor. Le virus Ebola, à en croire nombre des professionnels du secteur dans cette partie sud du pays, a ralenti l’activité touristique en Casamance.
«Dans le courant du mois de novembre des tours opérators et autres touristes ont annulé leurs réservations en raison de la maladie du virus Ebola dans la sous-région mais, faute est de reconnaitre, à nos jours, nous n’avons pas encore enregistré des annulations. Il y a que les professionnels sont, à cause du virus Ebola, sont dans l’inquiétude», renseigne Mamadou Diouf, directeur de l’Office Régional du Tourisme en Casamance. Plus que jamais convaincu même si le Sénégal a été déclaré pays indemne et non infecté par la communauté internationale, «force est de reconnaitre aussi que beaucoup de T.O (Tours Opérators) ont peur de programmer l’Afrique de l’Ouest et le Maghreb. Ils ont préféré au contraire les îles Canaris. Nous pensons que les autorités sénégalaises doivent mettre l’accent sur la communication pour montrer à la face du monde, si on veut avoir cette année une bonne saison touristique, qu’elles ont su gérer le virus Ebola», dixit Mamadou Diouf.
Pour le président de l’association des guides professionnels de la région, Lamine Sané, «l’attitude des médias internationaux ont négativement amplifié la présence du virus Ebola au Sénégal. Des médias internationaux qu’on peut même accuser d’avoir été à l’origine des plusieurs annulations de réservations à destination de la Casamance en particulier et du Sénégal d’une manière générale», regrette-t-il.
Des acteurs du tourisme en Casamance qui se préparent activement pour l’ouverture prochaine de la saison touristique. «Beaucoup de chose reste cependant à faire dans les aéroports de Cap Skirring et de Ziguinchor, les billets sur les lignes Dakar-Ziguinchor-Cap Skirring sont également chers, les correspondances de l’Europe vers Ziguinchor qui peuvent faire éviter les touristes de passer des nuits à Dakar ne sont pas encore réglées, les visas touristiques restent toujours un calvaire pour les touristes. Ce sont là autant de facteurs, de complaintes des professionnels qui empêchent la relance des activités touristiques en Casamance», a soutenu le directeur régional de l’Office du tourisme qui demeure convaincu qu’il y a une mauvaise communication, au plan international, autour de ce malade Guinéen guéri qui a été guéri à Dakar.
Ainsi à quelques jours seulement de l’ouverture de la saison touristiques, les professionnels du secteur pensent cependant que si l’Etat si met, les programmations peuvent être sur la bonne voie. «Parce que le Sénégal n’est plus cité comme un pays contaminé», soutiennent avec force ces acteurs du tourisme qui jadis, était le poumon économique de la région.
L’OBS/Moussa Diaw

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. oyster dit :

    Superbe THALASSA sur le SENEGAL;et la Casamance en particulier VENDREDI dernier sur la 3 ,cela faisait plaisir de revoir ce qui était une magnifique incitation à revenir dans ce beau pays ..
    D’autant plus remarquable que les « voyagistes  » ne font plus d’efforts pour vendre la destination.

  2. Eric dit :

    Magnifique reportage en effet.
    Le Bou el Mogdad est revenu sur le fleuve Sénégal depuis qq années déjà. A t ‘il changé de propriétaire et qu’est devenu Georges Console qui en était le commandant dans les années 2000 entre Foundioune et Djiffer ?

  3. Eva-Bettina dit :

    Hier à la plage des centaines de sénégalais et TROIS toubabs !
    Après avoir reçu la 2 eme fois un ballon de foot en plein sur moi et j’avais demandé à jouer un peu plus bas sur la plage ( je me suis trouvée sur le chemin propre de cristalline qui longe la plage!) on me répondait par dizaines : RENDS CHEZ TOI EN FRANCE,ON EST CHEZ NOUS !

  4. el dit :

    Oui, hélas, c’est comme cela la vie madame, de tout le temps, les minorités dans un pays se sentent souvent discriminés. Valable partout dans le monde. D’ou l’expression parfois, savoir se faire tout petit en se déplaçant par exemple au lieu de leur faire la remarque inutilement 3/100 y a pas photo. C’est pas dévalorisant, c’est juste réaliste.

  5. lppfr dit :

    Hélas oui, Monsieur El. Moi, je vais vous dire, ça m’arrange que la plage soit occupé par une majorité de Sénégalais. Mon loyer a diminué de 100000 CFA par mois, dans les resto, on me fait la bise, quant je viens manger. Quant je fais le visa, il n’y presque plus de queue, à l’aéroport et en boite, je n’ai que l’embarra du joie, pour les plus belles filles. Je ne sais pas pourquoi, mais elles veulent toutes boire un verre avec moi, pourtant je ne suis pas ce que l’on appelle un jeune et athlétique toubab. Il y a cinq ans, quant j’ai commencé à venir, les loueurs, en tout genre, ne savaient plus quoi inventer, pour faire plus d’argent. Tout augmentait X2, voir X3, sans aucune raison. Je vais vous dire Monsieur El, la seule chose qui me gêne, dans tout cela, c’est tout mes amis Sénégalais, qui ont investie de l’argent et beaucoup d’efforts, dans un business qui périclite, parce que des sénégalais sont heureux de la situation actuel. Dans les affaires, il n’y a pas de sentiments, si on tue la poule aux oeufs d’or, il ne reste plus que les yeux pour pleurer. Maintenant c’est la faute à Ebola et aux jihadistes, s’il n’y a plus d’argent, c’est bien commode, eux au moins ne vont pas se plaindre parce que on les accuses, à tort.

  6. el dit :

    pas grave, on est riche en milliards bientot, et en barils svp..en barils…
    Aprés y a plus qu’a attendre les 7 autres blocs offshore, qui viendront s’ajouter au 2,5 milliards de barils du bloc 1 découverts.
    Enfin! je pourrais rejoindre les autres dans la plage. On va pas quand meme laisser d’autres profiter seuls de notre beau soleil.

  7. Candide dit :

    De toute façon les Sénégalais dans leur grande majorité n’ont aucun sens civique, et rien ne changera tant que leur mentalité ne changera pas (en ce sens, le Président, lui, ose dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas). Quant aux touristes, c’est à eux de s’adapter au pays qu’ils visitent, et pas l’inverse. S’ils sont mécontents de leur séjour, qu’ils essaient ailleurs… il y a tant d’autres destinations sur le marché, bien plus abordables financièrement et au moins aussi agréables, si ce n’est plus, que le Sénégal. Quand le tourisme aura totalement disparu de ce pays, peut-être y aura-t-il enfin un sursaut ? Ah oui, juste un truc en passant : le soleil appartient à tout le monde, voilà quelque chose qu’on ne peut s’approprier impunément… où que l’on soit sur terre… plutôt une bonne nouvelle, non ?

  8. @ dit :

    ‘ il y a tant d’autres destinations sur le marché…’
    attention quand meme, faut savoir ou mettre les pieds….par les temps qui court, entre ebola, boko haram, eil, aqmi, al qaida…. moi j’aurai préferé « l’incivisme » des senegalais.. mais aprés chacun fait ce qu’il veut….

  9. Candide dit :

    @ it’s as you want

  10. mamdiarra dit :

    il faut aller sur la page de la compagnie du fleuve ou sur celle de JJ Bancal ou encore mieux, venir a St Louis. Le Bou est notre bb magique !!

%d blogueurs aiment cette page :