Protéger, aider 639.000 enfants

World Vision Sénégal veut offrir une protection sociale à 639 mille enfants
Diakene-diola-enfant-sourire.jpg
L’ONG World Vision Sénégal déclare vouloir, avec la collaboration du gouvernement sénégalais, assurer la protection sociale de 639 mille enfants vivant dans 119 mille ménages des régions de Kédougou (sud-est), Tambacounda (est), Kolda (sud), Kaffrine et Fatick (centre), dans les quatre prochaines années.
Cette politique sociale consistera à protéger ces enfants des « violences et maltraitances dont ils sont victimes », a expliqué, jeudi à Dakar, le responsable du projet d’une durée de quatre ans dédié à ces cinq régions, Boubacar Fofana.
« Nous avons choisi ces régions en raison de la vulnérabilité des enfants dans ces zones où les taux de prévalence des mariages précoces, des grossesses précoces et non désirées, et des mutilations génitales féminines » sont élevés, a-t-il expliqué.
S’exprimant lors du lancement du projet, il a dit que la mendicité et le travail des enfants étaient monnaie courante dans ces régions.
Avec le soutien de l’Etat du Sénégal et un financement de 1,8 million de dollars – environ neuf milliards de francs CFA – de l’Australien Aid, World Vision Sénégal veut, selon M. Fofana, se mettre au service des enfants des cinq régions citées.
Il affirme que l’ONG veut, à travers cette initiative, « toucher 639 mille enfants vivant dans ces zones, promouvoir leur droits, les déclarer à l’état civil, assurer leur éducation et leur bonne santé », afin de les mettre à l’abri des phénomènes déjà cités.
L’ONG « va s’attaquer à ces différentes problématiques, en mettant en avant l’implication de tous les acteurs, à la fois au niveau étatique, au sein de la société civile, chez les parlementaires, les élus locaux et les enfants », a assuré le responsable du projet.
World Vision Sénégal veut faire de l’enfant « le premier acteur de sa propre protection », selon M. Fofana. « Nous ne pourrons pas faire cela sans l’appui de l’Etat, d’où la nécessité pour nous de nous aligner sur la Stratégie nationale de protection de l’enfance. »
Les objectifs de cette stratégie élaborée en 2013 consistent à « mettre en place un système national intégré de protection » de l’enfant et à « promouvoir le changement social positif » chez lui, a rappelé Boubacar Fofana.
SK/ESF/APS

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. mamdou dit :

    il faudrait d’abord responsabiliser les parents et limiter fortement la natalité

  2. Candide dit :

    Exactement, c’est le premier pas à faire !

%d blogueurs aiment cette page :